Invivo se prépare pour une compétition à Québec

Invivo se prépare pour une compétition à Québec
L’École de danse Invivo est réputée pour la qualité de ses spectacles où les danseurs vivent une expérience de scène de haut niveau. Les enseignants s’assurent que ceux-ci apprécient autant le fait de préparer les spectacles que de danser sur scène. (Photo : Stéphane Lévesque)

DANSE. Deux des troupes de danse de l’école de danse Invivo regroupant des jeunes filles de 8 à 17 ans prennent les bouchées doubles en ce moment à l’entrainement en prévision de la compétition Reprezent se déroulant à Québec du 6 au 8 mars. Anna Kim Courtois y performera sous la supervision de Mireille Baril, la fondatrice de la renommée école de danse présente dans la région depuis plus de 25 ans.

«Lors d’une compétition, on présente une chorégraphie qui est jugée. C’est un peu stressant au début, mais après ça va bien. L’important c’est bien se préparer. En plus on a un bon esprit d’équipe», souligne Anna Kim Courtois, une jeune fille de 16 ans de Sainte-Eulalie qui, à sa cinquième année à Invivo, n’en est évidemment pas à sa première compétition.

Des activités où on se mesure entre écoles de danse de plus en plus présentes au Québec explique Mireille Baril. «Avec les émissions de télévision sur la danse comme Révolution ou So You Think You Can Dance, c’est de plus en plus à la mode de tenir des compétitions. Il y a vraiment une effervescence.  Avant, il n’y en avait pas du tout», précise-t-elle. Pouvant s’inscrire dans différents styles comme le ballet, le contemporain, le hip-hop et le jazz, les participants peuvent se mesure en solo, en duo ou en petit, moyen ou grand groupe. Avec 13 participantes pour les troupes portant les noms Éclipse et Futura, c’est en moyen groupe que participera Invivo tout en gardant en tête la vision de Mireille Baril pour qui la danse n’est pas une compétition.

«Ma philosophie c’est que la danse c’est un art où l’on peut s’exprimer. Il demeure que c’est intéressant de se rendre dans des évènements en les prenant comme des expériences de scène, pour apprendre des autres et participer à des formations données par des maitres et non pour la victoire à tout prix», précise la pédagogue qu’est la femme native de Saint-Léonard-d’Aston.

En juin, du 4 au 7, les membres de l’école Invivo seront également de la 26e édition du Festival international Danse Encore de Trois-Rivières. Le fait saillant de la saison pour les troupes sous la direction de Mireille Baril en plus des spectacles qui seront présentés à l’auditorium de l’école la Découverte le 23 et le 24 mai.

Notons que pour en apprendre davantage sur cette école de danse affiliée à plusieurs organismes dont les écoles de la Commission scolaire de la Riveraine, l’Académie Les p’tits Bonzaï ainsi que le programme en danse du Cégep de Drummondville on peut se rendre sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/ecolededanseinvivo/

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des