Résultats des élections fédérales 2019

Suivez les résultats des élections fédérales 2019 dans votre circonscription en consultant notre page d'accueil.

Voir les résultats

Insectes piqueurs: vers un renouvellement de l’entente

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Insectes piqueurs: vers un renouvellement de l’entente
L’entreprise GDG Environnement offre le traitement biologique des moustiques et mouches noires et garantit une réduction d’au moins 80 % de ces insectes.

NICOLET-YAMASKA. Le contrôle biologique des insectes piqueurs le long de la rivière Nicolet a connu un tel succès cet été que les conseils municipaux impliqués songent maintenant à renouveler l’entente avec GDG Environnement pour les deux prochaines années.

C’est du moins l’offre qui est sur la table et sur laquelle ils devront se prononcer au cours des prochaines semaines, a-t-on pu apprendre lors du dernier conseil des maires de la MRC de Nicolet-Yamaska.

La firme doit d’ailleurs envoyer le bilan final aux municipalités pour leur démontrer les résultats finaux sur la réduction des mouches noires au cours de l’été dans les municipalités de Nicolet, Grand-Saint-Esprit, La Visitation, Saint-Léonard-d’Aston, Saint-Zéphirin, Sainte-Monique, Sainte-Perpétue et Sainte-Brigitte-des-Saults.

Déjà, la Ville de Nicolet a déjà annoncé son intention d’aller de l’avant lors du dernier conseil municipal. Une bonne nouvelle puisqu’elle est en quelque sorte la «locomotive» du projet en étant le principal pourvoyeur.

La mairesse Geneviève Dubois a rendu publics les résultats du sondage mené en septembre dernier, indiquant que 95% des répondants se sont dits prêts à refaire l’expérience et à payer de nouveau pour le contrôle des mouches noires et des maringouins.

Lors du conseil des maires de la MRC de Nicolet-Yamaska, les élus impliqués dans la démarche ont tous assuré de leur intention de continuer la démarche. Il y aurait même quelques municipalités qui souhaitaient se joindre à la démarche, a souligné la mairesse de Nicolet et préfète de Nicolet-Yamaska.

L’entente avec GDG Environnement et les neuf municipalités impliquées était pour une période de trois ans. «C’était pour nous assurer d’avoir un prix fixe pendant cette période, mais elle est renouvelable chaque année», a rappelé le directeur général de la MRC de Nicolet-Yamaska, Michel Côté, qui avait coordonné la démarche.

Aucune position n’a encore été prise, mais on peut en comprendre qu’il s’agit d’une formalité pour que l’entente soit renouvelée!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des