Inondations et puits abandonnés ne font pas bon ménage

Inondations et puits abandonnés ne font pas bon ménage

Du méthane qui s'échappait dans l'eau

LETTRE OUVERTE. Malgré les efforts du MERN à tenir secret l’état des puits d’hydrocarbures inactifs au Québec, en cette malheureuse période d’inondation, le chat sort du sac! On devrait plutôt dire: les hydrocarbures sortent de l’eau!

De nombreux puits inactifs, abandonnés par l’industrie depuis longtemps ainsi que par le MERN qui préfère laisser mort le fait qu’un grand nombre de ceux-ci pollue l’environnement, se dévoilent au grand jour et ce, sans avoir recours à des détecteurs de métal, des GPS et à du creusage. Ne serait-ce que le seul avantage à ces inondations.

Une petite tournée en chaloupe dans un champ inondé, à Yamachiche, en ce dimanche pluvieux, a suffi pour repérer 5 puits inactifs (supposément inactifs) car à voir les bulles de méthane qui y monte en surface, il est facile de deviner que ceux-ci contribue au réchauffement climatique. À certain endroit, c’est du pétrole qui y sort! Imaginez ce qui se retrouve dans l’eau!

Et dire que le gouvernement a mis la table aux gazières avec la loi 106 sur les hydrocarbures et le RPEP (règlement pour le prélèvement des eaux et leur protection) donnant accès à tout le territoire québécois, particulièrement dans notre région de la Mauricie, Centre du Québec, Lotbinière.

Ce sera beau quand tous ces futurs puits se mettront à fuir comme le montre les puits déjà forés!

Il y a du bon dans tout! Ces inondations auront néanmoins contribuée à prouver ce que nous, citoyens impliqués, savons mais que le ministère des ressources naturelles cherche à étouffer.

La raison est bien simple: Le MERN et le MDDELCC ne savent pas comment régler le problème! Ils ne le sauront pas plus avec les futurs puits de gaz de schiste qui seront abandonnés à leur tour.

Voilà une autre des nombreuses raisons de dire non à cette destruction de notre environnement.

Serge Fortier
Ste-Marie de Blandford

Poster un Commentaire

avatar