Inondations 2017: plus de 1,2M$ en indemnisations sur la Rive-Sud

Inondations 2017: plus de 1,2M$ en indemnisations sur la Rive-Sud

Le port Saint-François, à Nicolet, avait été inondé. (Photo YouTube – Christian Perrin)

BILAN. Près d’un an après la crue des eaux exceptionnelle qu’on a connue au printemps 2017, on est en mesure de mieux définir l’ampleur des dégâts qui ont été causés.

Selon des données obtenues par Le Courrier Sud, ce sont 93 dossiers qui ont fait l’objet d’une demande au Programme d’aide financière relatif aux inondations survenues du 5 avril au 16 mai 2017 dans les différentes municipalités de la Rive-Sud.

Au total, ce sont 1 220 948$ qui ont été versés aux municipalités, aux particuliers ou aux entreprises qui avaient été sinistrés par ces inondations qualifiées d’historiques. C’est beaucoup plus que les quelque 30 000$ qui avaient été versés en aide d’urgence, près d’un mois après que l’eau soit revenue à un seuil un peu plus normal.

À ce moment-là, le ministère de la Sécurité publique attendait toujours que les travaux soient exécutés et que les factures soient acheminées avant de verser l’argent. Un an plus tard, nous sommes donc un peu plus à même de constater l’ampleur des dégâts causés par ces débordements.

Les municipalités les plus affligées ont bien entendu été celles le long du fleuve Saint-Laurent, soit Bécancour, Nicolet et Pierreville. À ces endroits, les autorités surveillaient d’heure en heure le niveau d’eau du lac Saint-Pierre et du fleuve Saint-Laurent.

À Nicolet, les secteurs du Port Saint-François et de la Point-du-Hameau avaient été lourdement touchés. Près de 40 000 sacs de sable avaient d’ailleurs été nécessaires pour protéger les résidences. Au total, ce sont 32 dossiers ont été déposés et le montant total qui a été versé est de 250 783,35$.

Bécancour avait été affectée notamment dans les résidences riveraines du fleuve Saint-Laurent, notamment à Saint-Grégoire, où près de 13 000 sacs avaient été posés. Le nombre de réclamations s’élève à 29 et le total de l’aide versée s’élève à 70 141,41$.

La municipalité de Pierreville avait aussi été touchée de plein fouet, notamment dans les maisons et les chalets situés sur les chemins de la Coulée et de la Commune dans le secteur de Notre-Dame. Les résidents s’étaient organisés entre eux, sans qu’il y ait d’interventions. Ce sont tout de même 27 dossiers de réclamation qui ont été acheminés et une aide de 133 159,92$ qui a été versée.

Le montant le plus élevé a toutefois été versé dans une municipalité où les inondations n’avaient pas nécessairement dérangé les résidents, soit à Saint-Célestin. Dans ce cas, les dégâts avaient eu lieu quelques jours après la fin des inondations, le 22 mai dernier.

Un glissement de terrain dans le rang Saint-Michel était venu témoigner des importants niveaux d’eau qui avaient circulé dans la rivière blanche, emportant avec lui une partie de la route. En date du 10 avril, le montant s’élevait à 762 500$. Celui-ci devrait toutefois être revu à la hausse en raison des autres décrochages qui sont survenus depuis le début du chantier.

Ailleurs, un dossier a été soumis à Saint-Pierre-les-Becquets, pour un montant de 4 363,84$. Trois autres provenant de Baie-du-Febvre ont été envoyés, mais au moment d’écrire ces lignes, le ministère de la Sécurité publique n’y avait toujours pas donné suite.

Poster un Commentaire

avatar