Mario Lyonnais reconduit à la préfecture de la MRC de Bécancour… presque malgré lui

MRC DE BÉCANCOUR. Une surprise attendait les maires de la MRC de Bécancour en séance publique mercredi, alors que c’était soir d’élection à la préfecture. Le préfet des 11 dernières années, Mario Lyonnais, a souhaité laisser sa place à la mairesse de Bécancour, Lucie Allard. Or, la démocratie en a décidé autrement.

« Depuis que je suis préfet, chaque fois qu’il y a élection, j’offre mon poste au maire de Bécancour. C’est une habitude que j’ai prise. Je l’ai fait pour Gaétane Désilets, pour Jean-Guy Dubois et pour Lucie il y a deux ans, puis cette semaine », a adressé M. Lyonnais à ses collègues. « Je l’ai rencontrée et elle m’a dit qu’elle était intéressée. Je lui ai dit que je me tasserais et que je lui laisserais la place. La décision vous revient, les élus. Ça ne me tente pas de déchirer un conseil. »

Lucie Allard a expliqué pourquoi elle était maintenant intéressée par le mandat : « Je considère qu’on vit un tournant à la MRC de Bécancour (…). J’ai de l’intérêt parce qu’au-delà de la représentativité liée à la Ville de Bécancour, il y a des dossiers importants, et je considère que la préfecture est une très belle façon de représenter les intérêts d’un territoire. Je souhaite vraiment parler au nom de la MRC. »

Comme le veut la procédure, une période de mise en nomination a été effectuée après ces prises de parole. La mairesse de Fortierville, Julie Pressé, a alors plaidé qu’il était important de laisser la démocratie parler. « Je sais que Mario est prêt à donner sa chaise, mais je pense que ça doit passer par le processus [démocratique]. Je ne pense pas que ça va faire de la chicane. Ce n’est pas voter contre quelqu’un », a-t-elle mentionné avant de proposer la candidature de M. Lyonnais.

Par la suite, le conseiller municipal de Bécancour, Pierre Moras, a proposé la candidature de Mme Allard. Cette dernière a aussitôt accepté. De son côté, Mario Lyonnais a pris un long moment de réflexion avant de se prononcer, visiblement mal à l’aise à l’idée de revenir sur sa parole de céder son siège à Mme Allard. Il s’est laissé convaincre d’accepter sa nomination après l’intervention de la mairesse de Sainte-Marie-de-Blandford, Ginette Deshaies, qui lui a dit : « Laisse-nous voter ».

« Je vais accepter. C’est vraiment mon cœur qui me parle. Je suis vraiment désolé Lucie », a finalement mentionné M. Lyonnais à Mme Allard.

Un vote secret a donc été tenu. Au terme de celui-ci, M. Lyonnais a été réélu. Il a obtenu 11 votes contre 3 pour Mme Allard.

À la suite du résultat, Mario Lyonnais s’est adressé à ses collègues du conseil des maires : « Je suis sans mots. Il y a des moments dans la vie qui sont spéciaux, et c’en est un. Merci de l’appui ».

Puis, à l’unanimité, les maires ont choisi Lucie Allard pour occuper le poste de préfète suppléante.

Le mandat à la préfecture d’une MRC est d’une durée de deux ans. C’était la première fois qu’une élection à la préfecture se tenait à la MRC de Bécancour depuis la nomination de Mario Lyonnais en 2013. Avant lui, cinq personnes ont occupé le poste: Maurice Richard (1996 à 2013), Gaston Desfossés (1991 à 1996), Roland Laquerre (1989 à 1991), Claude Soucy (1986 à 1989) et Bernard Demers (1982 à 1986).