IFFCO relance son projet à Bécancour

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
IFFCO relance son projet à Bécancour
Le site projeté est celui où était situé Norsk Hydro. (Photo : Le Courrier Sud - Archives/Mathieu Allard)

ÉCONOMIE. Près de deux ans après avoir annoncé que son projet d’usine d’urée était mis en veilleuse, IFFCO travaille maintenant sur un nouveau projet qui a toujours pour but de créer 200 emplois.

En partenariat avec Développement Nauticol Québec, l’entreprise annonce la création de la Société en commandite ProjetBécancour.ag en vue de développer une usine de production d’urée et de méthanol dans le parc industriel et portuaire de Bécancour.

Comme le gaz naturel est une portion importante dans la fabrication de l’urée, la présence d’une production de méthanol à proximité permettra d’avoir une approche intégrée. Le CO2 qui sera produit par le méthanol sera ensuite récupéré pour servir dans la production d’urée.

Ce sont d’ailleurs deux productions qui sont fortement en demande sur le marché. L’engrais azoté est en croissance partout dans le monde et cette croissance se poursuivra dans les prochaines années, à un rythme de 3-4 % par année. Actuellement, il n’existe aucune installation de production d’engrais azoté dans la province de Québec qui doit en importer par bateau à partir de l’Europe de l’Est, de la côte américaine du golfe du Mexique et du Moyen-Orient.

Pour ce qui est du méthanol, il s’agit d’un élément constitutif d’innombrables produits d’usage courant. Environ 45 % du méthanol mondial est utilisé dans des applications énergétiques. Il sert notamment comme carburant, le chauffage ou la cuisson.

Pour le moment, on ne sait pas encore quel sera le tonnage d’urée et de méthanol qui sera produit par l’usine. «Ça fera partie des choses qui sont à préciser. Parce que nous allons établir divers scénarios détaillés», fait valoir le porte-parole Yvan Martin.

Déjà, au début du mois de décembre, ProjetBécancour.ag a déposé au ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques un avis de projet.

Au cours des prochaines semaines, l’équipe de ProjetBécancour.ag entreprendra la réalisation d’une étude d’impact environnemental sur le terrain. De celle-ci découlera un prototype qui permettra d’apporter les précisions au projet.

Plusieurs étapes seront également nécessaires avant de voir la couleur du projet d’IFFCO qui avait entrepris ses démarches en 2012 et prévoyait à ce moment-là être en opération en 2017. Si on ne fixe pas d’échéancier précis, cette fois-ci, on espère que l’usine puisse entrer en production d’ici quelques années.

Un site internet Projetbecancour.ag a été mis en ligne afin de suivre le développement du projet.

La société en commandite Projetbecancour.ag a été fondée par Développement Nauticol Québec Ltée et par Entreprise IFFCO Canada Ltée. Elle est composée de La Coop fédérée, du Gouvernement du Québec, par le biais de son mandataire Investissement Québec, et Kisan International Trading FZE pour la réalisation d’un projet de construction d’une usine d’urée et de méthanol.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des