Gentilly-2: pas d’impact sur la santé et sur l’environnement

Gentilly-2: pas d’impact sur la santé et sur l’environnement
La centrale nucléaire Gentilly-2. (Photo : (Photo Guy Beauchesne photographe – fournie par Hydro-Québec))

RÉGION. Les résultats du plus récent échantillonnage environnemental réalisé par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) n’indiquent aucun impact sur la santé ou l’environnement découlant des installations de Gentilly-2 d’Hydro-Québec.

En 2018, la CCSN a prélevé des échantillons d’air, de sol, de végétation, d’eau et d’aliments à proximité des installations de la centrale nucléaire de Bécancour. Dans son processus d’échantillonnage, la CCSN a mis l’accent sur les lieux publics à proximité du site, par exemple plusieurs endroits près du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Gentilly à la hauteur de l’autoroute 132, ainsi que plusieurs fermes locales.

Les niveaux de radioactivité mesurés dans ces endroits étaient inférieurs aux seuils établis, ce qui confirme, selon la CCSN, qu’il n’y a aucune incidence prévue sur la santé ou l’environnement.

La Commission canadienne de sûreté nucléaire réglemente l’utilisation de l’énergie et des matières nucléaires afin de préserver la santé, la sûreté et la sécurité, de protéger l’environnement, de respecter les engagements internationaux du Canada à l’égard de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire, et d’informer objectivement le public sur les plans scientifique ou technique ou en ce qui concerne la réglementation du domaine de l’énergie nucléaire.
(source : https://nuclearsafety.gc.ca)

Ces résultats concordent avec ceux fournis par Hydro-Québec et son programme de surveillance environnemental qui comporte, entre autres, des prélèvements sur les poissons. Ces prélèvements s’effectuent dans le fleuve Saint-Laurent entre mai et novembre.

«Les résultats de notre programme de surveillance de l’environnement sont publiés annuellement dans un rapport sur notre site internet. Ces résultats sont également partagés avec, notamment, la CCSN, le MELCC, la ville et Bécancour et le Conseil des Abénakis d’Odanak et de Wôlinak», a précisé Annie Beaudoin, conseillère communications et collectivités à Hydro-Québec

Rappelons que le réacteur de puissance nucléaire de Gentilly-2 a été arrêté de façon définitive en décembre 2012. Depuis, les activités menées par Hydro-Québec ont servi à stabiliser l’installation nucléaire de Gentilly-2 pour en assurer la transition vers un état de stockage sûr. Hydro-Québec exploite également une installation de gestion des déchets nucléaires sur le site.

De son côté, la Commission canadienne de sûreté nucléaire réglemente l’utilisation de l’énergie et des matières nucléaires afin de préserver la santé, la sûreté et la sécurité, de protéger l’environnement, de respecter les engagements internationaux du Canada à l’égard de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire, et d’informer objectivement le public sur les plans scientifique ou technique ou en ce qui concerne la réglementation du domaine de l’énergie nucléaire.

(avec la collaboration de Marie-Eve Veillette)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des