Geneviève Dubois réagit aux propos de Danielle McCann sur l’urgence de Fortierville

Photo de Stéphane Lévesque
Par Stéphane Lévesque
Geneviève Dubois réagit aux propos de Danielle McCann sur l’urgence de Fortierville
«À Nicolet, on est en appui à leur cause c’est certain» (Photo : Stéphane Lévesque)

SANTÉ. À la suite des déclarations de la ministre de la Santé, Danielle McCann, donnant son appui à des médecins du CLSC de Fortierville souhaitant la fermeture de l’urgence de nuit, la mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois tient a rappeler qu’au-delà des chiffres, «la rentabilité sociale doit être prise en considération».

«À Nicolet, cela a commencé par des fermetures pour des vacances, ça n’a jamais ré-ouvert. Si l’urgence de Fortierville ferme durant un an, je suis convaincu qu’elle n’ouvrira pas à nouveau. Je suis partisane de l’occupation du territoire. Si l’on veut avoir des communautés en vie, qui sont en santé, qui sont attractives, il faut avoir des services de proximité. Il faut arrêter de calculer en termes de colonnes de chiffres. Ce n’est pas toujours rentable financièrement, mais la rentabilité sociale doit être pris en considération», souligne la mairesse de Nicolet.

Geneviève Dubois en ajoute : «Je trouve que les batailles sur ce type de dossiers sont souvent inégales entre la Mauricie et le Centre-du-Québec. J’ai vu des députés et des ministres se battre pour le Centre Cloutier-du Rivage à Trois-Rivières et chez nous il n’y a jamais personne qui se soulève. Il faut mobiliser la population, c’est la chose à faire».

Notons que pour le moment, la mairesse de Nicolet qui est aussi préfet de la MRC de Nicolet-Yamaska n’a pas eu de demande de son collègue de la MRC de Bécancour, Mario Lyonnais, ou de la mairesse de Fortierville, Julie Pressé, pour l’adoption d’une résolution ou la mise en branle d’actions communes. «À Nicolet, on est en appui à leur cause c’est certain», conclut-elle.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des