Galart 2018: qui sera gagnant?

Galart 2018: qui sera gagnant?

CULTURE. C’est ce soir que Culture Centre-du-Québec couronnera ses gagnants. Son événement annuel de reconnaissance, le Galart, aura lieu à la Maison des arts Desjardins Drummondville. Il sera animé par le comédien Jonathan-Hugues Potvin et se déroulera sous le thème «Dans l’instant présent».

Le GalArt est une tradition bien ancrée dans le milieu culturel centricois. «Cet événement de reconnaissance est très cher à Culture Centre-du-Québec», souligne Suzanne Ricard, présidente de l’organisme. «Il est l’occasion de mettre en lumière les succès artistiques et culturels d’ici. Chacune des éditions tenues jusqu’à présent nous a permis de découvrir des réalisations exceptionnelles, des créateurs de talent, des organismes performants. Cette quinzième édition ne fait pas exception, comme en témoignent les candidatures retenues cette année. »

Les finalistes du GalArt 2018 sont :

Prix Début de carrière professionnelle
Brigitte Bergeron, pour son conte jeunesse Les Caméléons.
Joanie Pépin, pour l’exposition itinérante Mémoire de poissons.

Prix Arts de la scène
Audionaute, pour le spectacle Synapses.
Gaith Boucher, pour le spectacle NIKAMU.

Prix Arts médiatiques
Nicole Campeau, pour le court métrage documentaire Ma vie à la Nash.
Isabelle de Blois, pour le moyen métrage documentaire Les Chinois dépannent.

Prix Arts visuels
Laurent Luneau, pour son installation sculpturale Être ici à Chesterville.
Joanie Pépin, pour l’exposition itinérante Mémoire de poissons.
Annie St-Jean, pour son exposition Baisers intemporels.

Prix Littérature
Mathieu Fortin, pour son roman Nozophobia.
Jacinthe Lavoie, pour son conte Le souhait de Petite Souris – Conte d’hiver.

Prix Patrimoine et muséologie
Centre de la biodiversité, pour l’agrandissement de l’institution.
Musée des religions du monde, pour son projet de diffusion des collections muséales De la réserve au public.
Marie Fournier, François Fournier et Gabrielle Leblanc pour leur ouvrage Histoire de rues et de lieux – Toponymie de Nicolet.

Prix Diffusion
Atoll art actuel, pour son projet Diversité.
Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger, pour l’exposition Déjouer les sens.
Série culturelle Warwick, pour le spectacle Aventure – Exploration Sonore.

Prix Initiative Jeunesse
Étienne Cyr, artiste-sculpteur d’Imagiréalise, pour ses ateliers et ses animations auprès des jeunes.
Annie St-Jean, pour ses ateliers d’initiation à l’art contemporain à l’école primaire Jean XXIII d’Inverness, qui ont mené à l’œuvre collective Énergie Rattto Cedtize.
Série culturelle Warwick, pour le spectacle et les outils pédagogiques La vie est musique destinés au jeune public de 6 à 12 ans.

Prix du Réseau BIBLIO CQLM
Bibliothèque de Deschaillons-sur-Saint-Laurent
Bibliothèque de Saint-Célestin, bibliothèque Claude-Bouchard.
Bibliothèque de Saint-Pierre-les-Becquets, bibliothèque Raymond Dion.
Bibliothèque de Saint-Léonard-d’Aston, bibliothèque Lucille-M.-Desmarais.
Le lauréat du Prix Contes et légendes sera dévoilé le soir même du GalArt. De même, chacune des MRC remettra une mention spéciale afin de récompenser le dynamisme de cinq organismes de loisirs culturels de notre territoire. Enfin, le Prix Hommage soulignera l’apport exceptionnel d’une personne dont les réalisations ont marqué le milieu culturel centricois.

Prix du CALQ – Créateur ou créatrice de l’année au Centre-du-Québec

La soirée sera aussi l’occasion de remettre le prestigieux Prix du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), assorti d’une bourse de 5 000 $, pour le Créateur ou la Créatrice de l’année au Centre-du-Québec. Les finalistes 2018 sont Mathieu Fortin, Laurent Luneau et Marylène Ménard.

Mathieu Fortin
Auteur et animateur en littérature jeunesse, Mathieu Fortin a publié depuis 2008 une vingtaine de romans s’adressant principalement aux jeunes lecteurs. M. Fortin met aussi en œuvre des projets de médiation culturelle originaux afin de faire vivre la création, de différentes façons, à des jeunes, ce qui demeure pour lui une partie primordiale de son travail d’artiste et lui permet de faire éclater les limites de l’écriture.
http://mathieufortin.blogspot.com/

Laurent Luneau
D’abord strictement picturale, la pratique de l’artiste en arts visuels Laurent Luneau n’a cessé d’évoluer pour finalement s’orienter vers l’installation. La préoccupation de Laurent Luneau est cependant restée la même : construire des lieux imaginaires qui mettent en relation la mystérieuse intimité de l’être avec le monde extérieur. S’est ajoutée l’an passé une autre expérience de médiation culturelle avec les citoyens de sa municipalité (Chesterville), cette fois par la réalisation d’une œuvre identitaire extérieure et permanente.
https://www.laurentluneau.com/

Marylène Ménard
Vitrailliste et mosaïste depuis l’an 2000, Marylène Ménard a délaissé sa carrière d’enseignante en 2011 pour se consacrer entièrement à la création. L’expression « un travail de moine » représente bien sa pratique artistique. C’est à travers les petits objets utilitaires autant qu’avec ses grandes pièces ornementales, en deux ou trois dimensions, que nous sommes en mesure de constater le déploiement d’une minutie incomparable.
http://www.vitrailmosaique.com/fr/

Chaque lauréat se verra remettre une bourse de 500 $ et recevra une œuvre-trophée qui sera réalisée cette fois par l’artiste ébéniste Mélodie Laroche de Warwick.

Le milieu culturel centricois est donc invité à assister à cette célébration des talents d’ici ce jeudi 8 novembre 2018, à 19h, à Drummondville. À noter qu’il est obligatoire de réserver sa place pour assister à l’événement. Pour ce faire, contactez Émilie Joly au 819 606-0313 poste 223 ou au ejoly@culturecdq.ca.

Poster un Commentaire

avatar