Gala de lutte à Nicolet: le pari audacieux d’un jeune promoteur

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Gala de lutte à Nicolet: le pari audacieux d’un jeune promoteur
Vincent Bélisle. (Photo : courtoisie)

NICOLET. Une quinzaine de lutteurs et de lutteuses monteront dans le ring ce vendredi 5 avril à 20h, au Centre des arts populaires de Nicolet. Ce gala permettra de tâter l’intérêt des Nicolétains et des gens des environs pour ce sport hautement théâtral. Si la réponse est bonne, l’expérience pourrait mener à la création d’une fédération permanente qui présenterait de cinq à sept galas de lutte par année.

Une idée qui plaît énormément aux athlètes du Centre-du-Québec et de la Mauricie. «Ça leur permettrait de lutter plus souvent et près de chez eux. Actuellement, pour se produire ailleurs que dans leur propre fédération, il faut qu’ils aillent loin, comme à Thetford Mines ou à Hawkesbury en Ontario. Alors pour eux, avoir une autre option dans la région est une très bonne nouvelle», indique le promoteur Vincent Bélisle.

Le résidant de Baie-du-Febvre est conscient que pour réaliser le projet, le public doit être au rendez-vous. «C’est certain que les vrais fans de lutte vont nous suivre. Mais je veux aussi aller chercher Monsieur et Madame Tout-le-Monde», dit-il.

Un pari audacieux qu’il entend relever en leur faisant vivre une expérience complète. Pour ce faire, le promoteur n’a pas lésiné sur la préparation de cette soirée qui présentera six matchs. «Ce sera grandiose, promet-il. L’endroit est déjà magnifique. Ça fait presque rêver quand tu vois l’éclairage et en plus, le son est excellent.»

Des vidéos seront projetées sur un écran géant lors de l’entrée en scène des lutteurs. L’espace autour du ring sera adapté en fonction du nombre de sièges occupés pour assurer une salle comble. «On va diviser la salle en quarts. Au fur et à mesure que ça va se remplir, on va reculer le mur», indique Vincent Bélisle, qui estime pouvoir accueillir jusqu’à 350 personnes.

Les curieux pourront accéder gratuitement au premier quart de la salle avant le gala, c’est-à-dire de 18h30 à 19h30. Ils pourront ainsi s’imprégner de l’ambiance et constater par eux-mêmes la qualité des installations. Le chansonnier Nicolas Langlois sera présent.

Le gala durera environ 2h30 et comprendra un entracte d’une vingtaine de minutes.

Prendre part au spectacle

Vincent Bélisle est fébrile à l’approche de cette soirée qu’il prépare depuis l’automne. Le scénario est bien ficelé et devrait combler les attentes.

Lui-même y tiendra un rôle, mais pas à titre de lutteur. Il sera le promoteur recrue qui commet plein d’erreurs et qui crée des situations problématiques sans le vouloir en raison de sa trop grande gentillesse et de son désir de vouloir plaire à tout le monde. Il ne reste qu’à voir ce que donnera comme spectacle son incapacité à gérer la situation dictée par le scénario… On le saura vendredi!

Billets: gratuit pour les 14 ans et moins, 5$ pour les 15 à 18 ans et 15$ pour les autres (10$ en prévente) 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des