Une fille qui court en version automnale

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Une fille qui court en version automnale
(Photo : courtoisie)

COURSE. Les adeptes de l’évènement «Une fille qui court», tenu à Trois-Rivières, avaient l’habitude de marcher ou de courir à la chaleur du mois de mai, avant de célébrer la fête des Mères plus tard dans la journée. La pandémie de la COVID-19 est venue contrecarrer les plans du comité organisateur cette année, mais l’évènement pourra finalement avoir quand même lieu le 4 octobre. Il accueillera des coureuses de partout au Québec, y compris de Bécancour et Nicolet-Yamaska.

C’est sous une formule adaptée aux conditions gouvernementales que l’édition 2020 se tiendra. Les coureuses devront porter un masque jusqu’à ce qu’elles arrivent au point de départ. À leur arrivée sur le site, elles devront également se désinfecter les mains. Sur la ligne de départ, les plus rapides devront se placer à l’avant. Pour permettre à l’évènement de respecter le regroupement de 250 personnes maximum, il ne sera pas possible d’avoir des invités ou accompagnateurs sur place.

«Ça va bien aller et on a travaillé fort avec la Santé publique, la Ville de Trois-Rivières et la Fédération de l’athlétisme pour que tout soit très sécuritaire. Il y aura dix vagues de 220 coureuses, étalées sur 12 heures. Le départ de la course se fera à nouveau près de l’eau, à l’amphithéâtre, et l’arrivée de la course sera fera à la Place Technoparc dans un parcours simplifié pour éviter les croisements le plus possible», confie Laurie Bellerive, co-organisatrice de l’événement.

«On a ajouté l’alternative virtuelle cette année alors les gens qui ne veulent pas se déplacer peuvent le faire à la maison. Ils vont quand même recevoir la médaille et le chandail, et leur temps sera calculé sur le site officiel. Une fille qui court est la course la moins compétitive qui existe. On a du plaisir et il n’y a aucune compétition. C’est chacune à son rythme!»

À nouveau cette année, les parcours de 5 km (vague #1/ marche ou course), 5 km (vague #2/ marche ou course), 10 km (marche ou course) et 15 km (course) sont offerts. Les frais d’inscription ne sont ni remboursables ni transférables et seul le changement de distance est accepté avant le 20 septembre.

«Il n’y a pas vraiment d’autres courses offertes cette année alors ça fait en sorte que les inscriptions vont bon train. On sent que plusieurs coureuses tiennent à leur défi annuel et ne veulent pas manquer l’occasion. C’est quand même une chance en or qu’on a puisque que nous avons longtemps pensé qu’il faudrait peut-être annuler l’édition 2020», m’ajoute-t-elle.

L’âge minimal pour participer à l’événement est 12 ans et un parent ou tuteur légal mineur doit signer la décharge électronique dans chacun des cas. Pour toutes autres informations ou pour vous inscrire, vous devez visiter le https://www.unefillequicourt.com.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des