Fatbike, raquette et ski de fond ont la cote à Saint-Célestin

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Fatbike, raquette et ski de fond ont la cote à Saint-Célestin
Les sentiers Nordik n'en sont qu'à leur première année d'existence et déjà, ils connaissent un engouement monstre. Sur la photo, on reconnaît Raymond Noël (maire du Village de Saint-Célestin) et Olivier Lemire (président des Loisirs), en compagnie des représentants de Junior Pétrole (entrepreneur bénévole) et Les entreprises Martin Bourque (entrepreneur). Absent: Déneigement Dominic Forest (entrepreneur bénévole). (Photo : courtoisie)

SAINT-CÉLESTIN. L’équipe de Loisirs St-Célestin n’aurait pu imaginer un plus beau scénario que celui qu’elle vit depuis la mise en place des sentiers Nordik, il y a un peu plus d’un mois. Ces sentiers permettent à la population de pratiquer librement le fatbike, la raquette et le ski de fond dans la municipalité.

Pour les réaliser, elle a pu compter sur une poignée de bénévoles enthousiastes. Aujourd’hui, grâce à leur engagement, l’engouement est plus qu’au rendez-vous: «On a des visiteurs qui viennent de partout, y compris de Trois-Rivières», se réjouit Olivier Lemire, président des Loisirs.

Plus de 12 kilomètres de sentiers sont praticables. «Au départ, c’était censé n’être qu’un sentier de raquettes.» Mais le bouche à oreille a eu un effet mobilisateur. Si bien que l’équipe a réussi «à faire quasiment un centre de plein air» comme on en retrouve dans les grandes villes…

«Quelqu’un a proposé sa gratte. Puis, on a demandé et obtenu des droits de passage. On a monté le projet et on est vraiment content du résultat. On a des pistes hallucinantes, qui sillonnent autant des champs que des boisés», mentionne M. Lemire, soulignant à grands traits le travail des bénévoles, sans qui les sentiers n’auraient pu voir le jour.

«Cette année, avec la COVID, on cherchait quelque chose d’original à offrir aux citoyens. Ce n’était pas évident avec toutes les contraintes. Le monde a embarqué. On a eu droit à une belle mobilisation. C’est magique», reconnaît-il.

Les sentiers sont accessibles tout à fait gratuitement à partir de trois emplacements, où l’on peut d’ailleurs garer son véhicule. Ces stationnements sont situés sur la rue Dufresne, au Centre récréatif, ainsi qu’au coin des rues Marquis et Jean Clermont. La carte des sentiers Nordik peut être consultée sur la page Facebook des Loisirs St-Célestin.

Olivier Lemire avance que le projet devrait se répéter l’année prochaine. Si le contexte sanitaire le permet, une programmation spéciale pourrait s’ajouter, comme une soirée à la lampe frontale ou une journée cabane à sucre.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires