Trafic d’armes à feu : la SQ frappe à Pierreville

Communiqué

Trafic d’armes à feu : la SQ frappe à Pierreville
(Photo : Stéphane Lévesque - Archives)

Les enquêteurs de l’Équipe d’enquête et de coordination du crime organisé Mauricie ont mené, mercredi (25 mai) vers 11 h 30, une opération en matière de trafic de stupéfiants et d’armes à feu à Pierreville.

Les policiers ont procédé à l’arrestation de deux hommes de Pierreville. Un homme 40 ans devrait comparaitre aujourd’hui au palais de justice de Sorel relativement à des accusations de possession de stupéfiants aux fins de trafic, possession non autorisée d’arme à feu, possession d’armes prohibées, entreposage négligent d’arme et recel. L’autre suspect, un homme de 65 ans, pourrait être accusé de recel et de possession de tabac de contrebande. Il a été libéré. 

Un immeuble à logements situé sur la rue Trahan a fait l’objet d’une perquisition et a permis aux policiers la saisie de : 

2000 $ d’argent canadien

Plus de 2500 comprimés de méthamphétamine

Arme de poing chargée avec munitions (prohibée)

Imitation d’arme 

Arme prohibée (poing américain)

1685 cigarettes et cigares de contrebande

Tabac en vrac illégal

L’opération a mobilisé une dizaine de policiers, dont un maître-chien de la Sûreté du Québec. 

La stratégie CENTAURE a pour mandat d’assurer une pression constante sur le crime organisé et ainsi lutter activement contre le trafic d’armes à feu illégales au Québec. CENTAURE permet à la Sûreté du Québec ainsi qu’à tous les corps policiers partenaires de maximiser leurs efforts au niveau national, régional et local ciblant à la fois l’approvisionnement, l’importation, la distribution et la possession illégale d’armes à feu.

Toute information en lien avec la possession, le trafic ou l’utilisation d’armes à feu peut être communiquée à la ligne d’information CENTAURE au 1 833 888-ARME (2763). La Sûreté du Québec rappelle que les citoyens peuvent transmettre toute information relative à la production ou au trafic de stupéfiants de manière confidentielle, en communiquant avec la Centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires