Résultats des élections fédérales 2019

Suivez les résultats des élections fédérales 2019 dans votre circonscription en consultant notre page d'accueil.

Voir les résultats

Exploit à venir au Marathon des Couleurs

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Exploit à venir au Marathon des Couleurs
Mario Gélinas.  (Photo : Patrick Vaillancourt)

BÉCANCOUR. Le Marathon des couleurs de Bécancour sera le théâtre d’un exploit ce dimanche, 13 octobre. Un athlète de la région, Mario Gélinas, y courra son 100e marathon.

«J’aurais pu en courir 7 ou 8 cette année, mais je me suis limité à quatre pour être en forme pour celui de Bécancour. Je veux arriver reposé et j’aimerais faire un bon temps pour mon 100e», raconte ce mordu de course à pied, qui a volontairement choisi d’atteindre ce plateau près de chez lui.

L’organisation bécancouroise fera d’ailleurs un spécial pour M. Gélinas. Il aura le chiffre 100 sur son dossard de compétiteur. «C’est certain qu’on va souligner son exploit sur place lors de cette journée», confie Philippe Lupien, du comité organisateur.

«C’est flatteur, comme organisation, de voir que M. Gélinas réalisera cet exploit chez nous. Il aurait pu choisir le marathon de Québec, qui est la même journée», fait-il remarquer.

Pour Mario Gélinas, c’était important, symboliquement parlant, d’être «chez lui», au seul marathon présenté en Mauricie et Centre-du-Québec, pour ce jour spécial. Il deviendra, selon le Club Milpat, le premier Mauricien à atteindre ce fait d’armes et à intégrer, du même coup, le club Cent’Or, qui regroupe les rares personnes ayant réalisé 100 marathons ou plus au cours de leur vie.

Le marathonien, qui réside au Centre-de-la-Mauricie, ne se décrit pas comme un coureur émérite, mais plutôt comme un multi sportif, lui qui pratique également le ski de fond, le vélo, le canot, le tennis, la pétanque…

Aujourd’hui âgé de 61 ans, c’est lorsqu’il avait 24 ans qu’il a couru son premier marathon à Montréal en 1983. «Après la course, je me suis dit que plus jamais je n’allais faire un marathon. Plus de 35 ans plus tard, j’arrive à mon centième», lance-t-il en riant.

Ce retraité de la santé était intervenant en santé mentale. «J’ai toujours prôné la bonne santé physique pour avoir une bonne santé mentale. Avec mes patients, au lieu de leur donner des pilules, je préférais aller prendre une marche.»

M. Gélinas a notamment couru à Montréal, Québec, Philadelphie, New York, Rimouski, Magog, Laval… En plus de ses 99 marathons, M. Gélinas a fait trois ultramarathons de 50 km, et un défi 24 heures de course où il a compilé 115 kilomètres, sans compter les innombrables heures de ski de fond et la vingtaine de Classiques de canot à son actif… «J’ai toujours eu un penchant pour l’endurance. La mise en action favorisera toujours ta participation, et l’inaction t’amènera vers une autre destination.»

Une 15e édition bien spéciale

C’est donc une 15e édition riche en émotions qui s’annonce pour le Marathon des couleurs de Bécancour, qui compte aussi célébrer en grand cette année-anniversaire.


Martin Alarie-Rivard, porte-parole de la 15e édition, en compagnie de Nicolas Désilets, membre du comité organisateur.

Car en plus de l’exploit à venir de M. Gélinas, les organisateurs ont misé sur une nouvelle distance et sur un porte-parole au parcours extraordinaire pour souligner le tout.

En effet, une distance de 15 km s’ajoute aux traditionnels 1 km, 5 km, 10 km, 21,1 km, et 42,2 km.

En ce qui concerne le porte-parole de cette année, il s’agit du Trifluvien Martin Alarie-Rivard. Avec un poids de 400 livres il y a deux ans, M. Alarie-Rivard, s’est pris en main et a complété son premier demi-Ironman à Tremblant en juin dernier.

«L’important, ce n’est pas le chronomètre ou la distance parcourue, c’est de franchir la ligne d’arrivée avec le sourire et le sentiment de fierté. Si mon histoire peut inspirer des gens tant mieux», mentionne celui qui s’implique aussi auprès des jeunes scouts, un mouvement qui lui tient à coeur. D’ailleurs une partie des profits sera remise au Domaine scout de Saint-Louis-de-France.

Les organisateurs s’attendent à recevoir près de 1600 coureurs.

Par ailleurs, les résidents du secteur sont invités à la plus grande prudence le 13 octobre puisqu’un nombre important de coureurs emprunteront les rues de Sainte-Angèle-de-Laval et du secteur Godefroy. De plus, la route 132 sera fermée face au Parc écologique Godefroy pour la durée de l’événement.

(Avec la collaboration de Marie-Eve Veillette)

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des