En cette campagne électorale, les paons se pavanent les plumes grandes ouvertes!

Photo de Rédaction - Le Courrier Sud
Par Rédaction - Le Courrier Sud

LETTRE OUVERTE. Je fus choisi comme citoyen par l’émission spéciale de 24/60 sur RDI vendredi soir, pour poser une question en environnement aux candidats des quatre principaux partis, dont était présente sur ce panel  la ministre de l’environnement, Madame Isabelle Mélançon.

Comme son chef le dit si souvent dans cette campagne électorale, Mme la ministre ne cesse de se vanter de leur bilan en environnement. À ma connaissance, un bilan, ça comprend un actif et un passif. Le gouvernement actuel se vante sur toutes les tribunes de leurs actifs, mais se cache bien de montrer ou de rappeler aux citoyens les décisions qu’il a pris et qui sont dans la colonne du passif.

Je posais la question : Comment se fait-il que le programme Recyc frigo n’existe plus et que l’entreprise qui  participait à la collecte et le recyclage de ces appareils a dû fermer ses portes parce que quelqu’un au gouvernement a décidé de tirer la plug, comme on dit? La réponse de la ministre : Ne vous en faites pas, le propriétaire de l’entreprise a été dédommagé.

Allo, ici la Terre Mme Mélançon! Quelle réponse indigne d’une personne qui veut prendre la responsabilité de l’avenir environnemental de nos enfants. J’aimerais connaître le nom de l’école ou du diplôme qui a permis à cette députée d’acquérir du jour au lendemain les compétences en environnement lors de sa nomination comme ministre. De ce fait, comme bien des citoyens, je ne suis pas surpris d’avoir une telle réponse aussi vide de sens.

Quinze années au pouvoir, ça fait grossir l’égo! Les entendent parler, les libéraux n’ont faits que des bons coups et ils en sont fiers! Fiers d’avoir contribué à créer Recyc frigo mais ont tiré la plug! Fiers d’avoir contribué à créer le programme Faites de l’air mais ont tiré la plug! Fiers d’avoir contribué à créer le programme d’inspection des puits inactifs mais ont  aussi  tiré la plug!  Je peux témoigné de ce dernier dossier car j’étais directement impliqué; ma signature étant dans l’entente de partenaria , à côté de celle du prédécesseur de Mme Mélançon, M. Arcand. Les paons se vantent d’interdire l’exploitation du gaz de schiste, mais laisse aux gazières les permis  d’exploration valides.  Les paons se vantent d’interdire la fracturation, mais ont passé, sous bâillon en plus, une loi qui permet la fracturation.

Au bout du compte, le bilan (actif versus passif) du gouvernement pour la réduction des gaz à effet de serre et la transition énergétique est très peu reluisant. C’est un peu comme si le paon multicolore ressemblait plus à un dindon à plume blanche.

La CAQ n’est guère mieux! Avoir comme seul plan de transition énergétique la vente de nos surplus d’électricité à l’étranger tient plus d’un retour d’ascenseur pour des petits amis que d’un pas dans la bonne direction.  Je comprends pourquoi la CAQ a enlevé tous les mots se rapportant aux hydrocarbures dans leur programme. Je serais gêné à leur place!

En ces temps de crise climatique, veut-on encore de ce genre de politique où chacun se regarde le nombril? Dire que 60% de la population semble les vouloir au pouvoir. Réveillez-moi quelqu’un!

Serge Fortier
Ste-Marie de Blandford

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des