Du soccer en couche… ou presque!

Du soccer en couche… ou presque!
François, Benjamin et Tristan Hubert. (Photo : Courtoisie)

BÉCANCOUR. Arrivé sur le tard dans le monde du soccer, François Hubert a décidé que cela ne serait pas le cas pour les sportifs en herbe de Saint-Grégoire. Innovateur, il a créé une catégorie unique au Québec, les U3: du soccer pour les filles et les garçons de trois ans et moins.

«J’ai coaché plusieurs années à Nicolet et à l’école la Découverte. Là, j’ai beaucoup appris de Jean-Yves Doucet et d’André Alie comme être compétitif dans le respect, l’importance de l’encadrement et la disponibilité. Maintenant, je m’implique dans le conseil d’administration du Club de soccer de Saint-Grégoire. Je m’occupe particulièrement des Timbits, des plus jeunes. J’aime faire ressortir le meilleur des jeunes», précise l’homme qui s’est vu décerner un Prix Mérite Bécancour en 2018 pour son travail assidu et son approche innovante.

Se qualifiant d’instinctif, François Hubert est arrivé en 2015 avec une idée originale: créer une catégorie pour les enfants de trois ans et moins. Aussi dit, aussitôt fait, le soccer en couche – ou presque – allait trouver sa niche à Saint-Grégoire.

«Quand j’ai parti le U3, j’ai fait une recherche sur Internet et je n’ai pas trouvé d’équivalent au Québec. Mon plus vieux, qui avait trois ans à l’époque, jouait avec des U4 à Trois-Rivières. J’avais aimé l’expérience et je suis arrivé avec l’idée du U3 à Saint-Grégoire. Au début, on avait huit enfants et deux moniteurs. C’est parti comme ça. Cette année, on va avoir une douzaine de joueurs. À cet âge, c’est certain que ce n’est pas le même type d’encadrement. Ils sont beaucoup dans le jeu. Tout le monde s’amuse. C’est ça qui est important», précise le vice-président du Club de soccer de Saint-Grégoire.

Romain et Jasmine arborent fièrement l’uniforme des Timbits.En plus d’être bénévole dans l’association de soccer de Saint-Grégoire, l’homme natif de Nicolet assume le rôle d’entraineur de deux de ses fils, Benjamin et Tristan, respectivement U9 et U8. Les plus jeunes, Romain et Jasmine, ne sont pas en reste, eux qui arborent fièrement l’uniforme des Timbits. Une passion débordante pour le ballon rond qui commence beaucoup plus tôt que pour leur père ayant commencé à jouer à 14 ans.

«Le coaching a débuté à 16 ans à Nicolet. J’étais assistant-entraineur dans l’équipe de ma sœur Karine. Depuis, je n’ai jamais sauté une année. J’ai la piqûre», de conclure l’homme de 42 ans.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des