Développement et Paix lance son Carême de Partage

Photo de Rédaction - Le Courrier Sud
Par Rédaction - Le Courrier Sud
Développement et Paix lance son Carême de Partage
André Gazaille, évêque de Nicolet (Photo : courtoisie)

COMMUNIQUÉ DE PRESSE | Pour lancer la campagne annuelle de financement de Développement et Paix, le comité diocésain de Nicolet a choisi un lieu de rencontre au nom tout indiqué pour illustrer ses objectifs: la Sainte Paix, un pub situé au centre-ville de Drummondville.

Alors que le Carême de partage prenait son envol sur le thème Partagez le chemin, les membres bénévoles du mouvement ont voulu favoriser la culture de la rencontre en invitant tous les sympathisants à festoyer lors d’un «4 à 6» amical, tout en affermissant leurs liens de solidarité en ouvrant leur cœur à la Sainte Paix. L’objectif financier de la campagne a été fixé à 110 000 $ pour diocèse de Nicolet, a annoncé l’évêque, Mgr André Gazaille.

«Le carême, c’est l’occasion de nous arrêter, de regarder ce qui se passe dans notre vie, au plus profond de nous-mêmes, dans notre relation avec le Seigneur, avec ceux qui nous entourent. Parfois on sent bien qu’il y a des changements à faire, des gestes à poser, des attitudes à cultiver: plus de prière, plus d’ouverture, plus d’amour…», a dit Mgr André Gazaille. Le 7 avril, qui est désigné comme le Dimanche de la solidarité, c’est Mgr Gazaille qui présidera la messe télévisée à l’échelle nationale Le Jour du Seigneur, à Radio-Canada, alors que toutes les personnes qui iront à la messe dans leur paroisse seront invitées à participer généreusement à la quête de Développement et Paix.

La campagne Partagez le chemin a pour but d’encourager une culture de la rencontre, de la compréhension et de tisser des liens d’amitié avec les migrantes et migrants, les réfugiés ainsi que les demandeurs d’asile. Cette campagne vise aussi à demander au gouvernement canadien d’en faire plus pour répondre aux causes profondes de la migration forcée. On compte aujourd’hui, 68,5 millions de personnes dans le monde qui ont été contraintes de fuir leur foyer en quête de conditions de vie sécuritaires et dignes.

Mobilisation régionale

Comme chaque année, les membres de Développement et Paix misent sur la période du carême pour mobiliser un mouvement de solidarité dans le diocèse de Nicolet. C’est pourquoi cet évènement de lancement a été organisé à Drummondville (l’an dernier, c’était à Victoriaville), afin de se donner l’occasion d’entendre le témoignage de Fouzia Benelhadj-Djelloul ayant vécu et partageant l’expérience de personnes réfugiées et migrantes. Cette résidente de la région a d’abord connu le Regroupement interculturel de Drummondville (RID) en tant que cliente et ensuite comme bénévole active pendant six ans, que ce soit au niveau de l’implication dans les activités interculturelles ou en aidant les nouveaux arrivants dans les diverses démarches de leur installation. Riche de ces multiples expériences, elle a intégré l’équipe du RID en février 2010 en tant qu’agente de liaison pour le Programme d’appui aux nouveaux arrivants (PANA).

Les membres du comité diocésain ont aussi annoncé les nombreuses activités de sensibilisation et de collecte de fonds qui se tiendront dans le Centre-du-Québec, et qui ont débuté en force dès le 19 mars avec un témoignage auprès des jeunes de la paroisse Saint-Nicéphore qui approchent de leur confirmation, une activité de création avec les jeunes du mouvement l’Étincelle de Drummondville et, le 21 mars, un témoignage auprès des membres de la Maison des femmes des Bois-Francs. Le tout se poursuivra à la grandeur du diocèse de Nicolet avec des activités telles la soupe solidaire (Saint-Elphège), la vente de pain du partage (Daveluyville), la projection du film Après la tempête (Saint-Cyrille de Wendover), l’exposition jeunesse et coopération internationale (Drummondville), les soirées de méditation chrétienne, etc. Le Vendredi saint, dans le cadre de la traditionnelle Marche du Pardon à Drummondville, une activité «Partagez le chemin» aura lieu au parc Curé-Demers dès midi.

Par ailleurs, des membres de Développement et Paix seront présents et engagés dans plusieurs paroisses pour donner des témoignages le 5e dimanche du carême, soit le Dimanche de la solidarité. C’est à cette occasion que le samedi 6 avril à la messe de 16 heures, à l’église Saint-Pie-X de Drummondville, il y aura remise d’un certificat de reconnaissance du Conseil national à madame Réjeanne Allard, afin de reconnaître ses nombreuses années d’engagement. Plus tard ce printemps, un autre certificat de reconnaissance du Conseil national sera remis à Michel Côté, dans le cadre de l’assemblée générale annuelle de Développement et Paix du diocèse de Nicolet qui se tiendra à Victoriaville, le 21 mai 2019. Cet honneur rejaillira par ailleurs sur le 40e groupe scout de Daveluyville auquel collabore Michel Côté, car le groupe scout recevra le certificat de reconnaissance diocésain le 13 avril prochain.

Retombées internationales

Depuis plus de 50 ans, que ce soit dans le cadre de ses projets de développement communautaire ou d’aide humanitaire, Développement et Paix appuie des initiatives locales qui favorisent le dialogue, l’ouverture et la connaissance d’autrui. Chaque minute, 31 personnes sont déplacées par les conflits, les persécutions, l’extrême pauvreté, les changements climatiques, l’exploitation des ressources naturelles et les mégaprojets de développement. La campagne «Partagez le chemin» a été lancée par le pape François et Caritas Internationalis, une confédération de 160 organisations humanitaires et de développement, dont Développement et Paix.

Cette année, la campagne Carême de partage nous transporte au Bangladesh, au Liban et au Nigéria pour aller à la rencontre d’enfants, de femmes et d’hommes qui, après avoir fui de force leur foyer, tentent de bâtir une nouvelle vie avec l’appui de Développement et Paix et de ses partenaires locaux.

Remerciements pour la sensibilisation et pour l’accueil

Constatant tout ce qui se fait dans le diocèse de Nicolet pour soutenir les objectifs de Développement et Paix, Mgr André Gazaille se fait admiratif et reconnaissant. «Je profite de l’occasion pour remercier bien sincèrement les membres du Comité diocésain de Développement et Paix, tout ce qu’ils font pour sensibiliser le plus grand nombre possible, ainsi que ceux qui y travaillent dans les paroisses. Merci également à tous ceux qui, d’une façon ou d’une autre, accueillent dans nos milieux les migrantes et migrants forcés ainsi que les personnes réfugiées», a-t-il lancé aux participants à cette rencontre.

L’une des façons traditionnelles de contribuer au Carême de partage est de prendre part à la collecte spéciale du 5e dimanche du carême qui se tiendra dans toutes les églises du diocèse de Nicolet, les 6 et 7 avril prochains. «Partager le chemin, c’est accepter d’apporter notre humble contribution au grand rêve de Dieu de bâtir avec nous tous un monde meilleur, un monde où l’amour aura la première place», indique Mgr Gazaille. Il existe de nombreux autres moyens de donner, comme le prélèvement bancaire mensuel dans le programme des Partagens. On peut aussi faire un don à la campagne de Développement et Paix, Ensemble pour la paix, en ligne à devp.org, par téléphone au 1 888-234-8533, en textant PAIX au 45678 pour faire un don de 10 $.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des