Deuxième Carignan à la table du conseil à Bécancour

LETTRE OUVERTE
Deuxième Carignan à la table du conseil à Bécancour

LETTRE OUVERTE. C’est pour moi un énorme privilège de pouvoir siéger au Conseil de la Ville de Bécancour au poste de conseiller municipal. Sachez que faire parti du vent de fraîcheur qui s’annonce me rend fébrile. Peu importe le secteur de la ville que vous demeurez, je tiens à vous représenter comme vous le méritez. C’est également un honneur pour moi, d’être le deuxième Carignan, après mon arrière-grand-père Émile, à être assis à la table du conseil.

J’ai toujours défendu la démocratie et j’ai toujours aimé la ville dans laquelle je suis né et que je vis toujours. Bécancour n’est pas une métropole. Elle n’est pas non plus la banlieue de Trois-Rivières. Nous avons notre histoire, notre identité et nous vivions dans une ville à part entière.

Je tiens à remercier M. André Schelling, mon agent officiel pour son support, son appui et son travail effectué lors des derniers mois. Je tiens à remercier également ma conjointe Martine. Faire de la politique demande beaucoup de temps, merci de m’appuyer et d’être patiente à l’occasion.

Je souhaite bonne campagne à ceux qui le sont maintenant. Je tiens à dire au futur maire, ou à la future mairesse, qu’il ou qu’elle aura ma pleine collaboration pour le travail futur.

Merci

Guillaume Carignan

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires