Deux défibrillateurs de plus dans la région

Photo de Rédaction - Le Courrier Sud
Par Rédaction - Le Courrier Sud
Deux défibrillateurs de plus dans la région
Lors du déploiement à l’organisme Entraide Bécancour, nous retrouvons, Michel Garceau, directeur général de la Coopérative des ambulanciers de la Mauricie, Serge Champagne, président d’Entraide Bécancour, Manon Aubé, adjointe à la direction, Nicole Montambeault, Claire Bossé et Claude Lavoie, bénévoles. (Photo : courtoisie)

NICOLET-BÉCANCOUR. Dans le cadre de la Semaine des paramédics, la Coopérative des ambulanciers de la Mauricie (CAM) a lancé un projet visant à remettre cinq défibrillateurs externes automatisés (DEA) à des organismes du territoire de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Les deux premiers ont déjà été livrés à des organismes de la rive sud de Trois-Rivières: un à la Corporation de développement communautaire (CDC) Nicolet-Yamaska et un autre à Entraide Bécancour.

«Les autres défibrillateurs seront remis au cours de l’année par notre équipe, a fait savoir le directeur général de la CAM, Michel Garceau, ajoutant que son organisation a pour mission d’assurer des soins préhospitaliers et que «ceci passe aussi par l’accès à des défibrillateurs un peu partout sur le territoire, et également dans les secteurs plus éloignés des grands centres.»

Le DEA est un appareil dont le rôle est d’analyser l’activité du coeur d’une personne en arrêt cardio-respiratoire. Il est entièrement automatisé, ce qui permet d’accompagner l’utilisateur dans la prise de décision et dans les soins à rendre au patient; d’où la grande nécessité de rendre des DEA disponibles aux quatre coins de la région.


Lors du déploiement à la CDC Nicolet-Yamaska, Jean-Robert Rupp- Nantel, directeur des opérations à la CAM, et Mariève Proulx, directrice générale de la CDC Nicolet-Yamaska.

La CAM souhaite également rappeler à la population qu’un registre provincial des DEA disponibles dans les lieux publics partout au Québec est accessible sur le site https://www.jacquesdechamplain.com/projet-dea/. Une application mobile est également offerte. «Il est important que la population se rende sur le site web et valide où se trouve le défibrillateur le plus près de chez eux. Ce n’est pas en situation d’urgence et lorsqu’on attend une ambulance qu’on doit vérifier cette information, mais bien avant qu’un drame survienne. Nous invitons toute la population de la région à se rendre sur ce site. Les défibrillateurs peuvent sauver des vies», mentionne M. Garceau, en ajoutant que même le centre de communication santé qui redirige les appels du 911 sera avisé des nouveaux défibrillateurs.

Le projet, sur la rive-sud, a été rendu possible grâce à la collaboration de la Fondation Santé Bécancour-Nicolet-Yamaska. «La Fondation Santé Bécancour-Nicolet-Yamaska est très heureuse de ce beau partenariat avec la Coopérative des ambulanciers de la Mauricie. Le don de deux défibrillateurs à des organismes communautaires du territoire est un grand geste de générosité et pourrait permettre de sauver des vies. Nous saluons sa préoccupation pour la sécurité et la qualité des services dans notre communauté», souligne  Danielle Gamelin, directrice générale de la Fondation.

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires