Des vignes, du vin et des vignerons à découvrir à Bécancour

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Des vignes, du vin et des vignerons à découvrir à Bécancour
Daniel Harrison, propriétaire du Clos de l'Isle, en compagnie de Monique Pinard et Jocelyn Hébert du Fief de la rivière. (Photo Marie-Eve Veillette) (Photo : Marie-Eve Veillette)

BÉCANCOUR. Les deux premières fins de semaine de juin, il sera possible de visiter gratuitement les deux vignobles de la Ville de Bécancour, soit Le Clos de l’Isle, à Sainte-Angèle-de-Laval, et Le Fief de la rivière, à Saint-Grégoire.

Les 1, 2, 8 et 9 juin, de 10h à 17h, les visiteurs profiteront d’une visite toute spéciale qui leur fera vivre une expérience vinicole complète, comprenant tours guidés et dégustations des dernières cuvées.

Au Clos de l’Isle, le propriétaire Daniel Harrison et son équipe feront découvrir des accords mets-vins aux notes sucrées, mettant en vedette non seulement leurs vins, mais aussi les fudges de La Maison de Bibi, située non loin du vignoble.

Des visites de groupe permettront également de voir les cépages et d’en apprendre davantage sur le climat et le sol de schiste particuliers à ce vignoble.

«On parlera de la culture de la vignes et des étapes de fabrication du vin. On espère aussi la floraison des pivoines au même moment [250 spécimens sur place]», précise M. Harrison, un grand passionné de la nature.

Du côté du Fief de la rivière, on proposera quatre stations à découvrir, avec des départs à toutes les demi-heures, en carriole ou à pied. Il y aura deux stations de dégustation ainsi qu’une visite des vignes et du caveau, situé à 16 pieds sous le niveau du sol. «On fait ça depuis cinq ans, indique Jocelyn Hébert, copropriétaire. Les visiteurs pourront agencer avec nos vins des produits de la Fromagerie l’Ancêtre et de la ferme Rheintal, deux entreprises d’ici.»

Les deux vignerons se disent particulièrement fiers de pouvoir faire goûter leurs cuvées de 2017 au public: «Une année exceptionnelle!», qualifient-ils.

L’an dernier, les portes ouvertes avaient attiré la foule en raison du beau temps, rappelle la directrice des communications et tourisme à la Ville de Bécancour, Marie-Michelle Barette: «C’était bondé durant les deux fins de semaines. On veut un copier-coller cette année!», dit-elle, avant d’ajouter que la Ville est choyée d’avoir deux beaux vignobles sur son territoire, situés relativement près l’un de l’autre. «On peut en visiter un l’avant-midi et l’autre l’après-midi.»

De son côté, le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, était tout sourire en faisant remarquer que sa Ville développait tranquillement mais sûrement un «écosystème agro-festif», avec des attraits tels que ces vignobles, jumelés au Marché Godefroy, à la microdistillerie à venir à Sainte-Angèle-de-Laval, aux pomiculteurs, au fameux concours de tartes aux pommes et au Potirothon, entre autres.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des