Des défis importants, mais aussi du positif!

Rédaction Le Courrier Sud

Des défis importants, mais aussi du positif!
La conférence de Frédéric Dion s'est tenu le 14 octobre dernier à Trois-Rivières. (Photo : courtoisie)

CENTRE-DU-QUÉBEC.  Le 15 octobre dernier, l’Association québécoise de la dysphasie Mauricie et Centre-du-Québec soulignait la Journée internationale de sensibilisation au trouble développemental du langage. Cette Journée s’est déroulée en plein cœur de la Semaine québécoise du trouble développemental du langage (TDL) qui battait son plein du 10 au 16 octobre. 

Le trouble développemental du langage, anciennement appelé dysphasie, se manifeste par des difficultés importantes de langage qui peuvent affecter autant la compréhension que l’expression. Au Québec, il touche plus de 7 % de la population, soit plus d’un demi-million de personnes. En milieu scolaire, cette proportion représente près de deux élèves par classes.

Pandémie et obstacles du langage 

Comme pour la plupart des organismes, la pandémie a eu des répercussions monstres sur la façon de faire les choses, plus particulièrement sur les membres de l’Association québécoise de la dysphasie Mauricie et Centre-du-Québec et leur entourage. En effet, la plupart d’entre eux se sont retrouvés plus isolés que jamais, en plus d’être loin de leur famille.

« Nous connaissons l’importance du contact humain pour les personnes présentant un trouble développemental du langage. Le confinement fut un obstacle immense pour nos membres. Bien que nous ayons tenté de nous adapter en offrant des services en ligne de qualité, nous avons ressenti un certain désengagement et désintérêt de la part de nos membres. La situation a eu des répercussions lourdes chez eux, causant soucis et anxiété », souligne Suzanne Maltais, directrice générale de l’Association québécoise de la dysphasie Mauricie et Centre-du-Québec. 

Rapprocher les gens à distance 

Le nombre de présences aux activités a aussi diminué, comparativement à l’habitude. « La distance et les rencontres par visioconférences n’étaient pas optimales considérant leurs difficultés de compréhension, mais malgré tout, nous y voyons du positif », ajoute Mme Maltais.

La pandémie a forcé l’Association à innover et à développer une nouvelle facette à son offre de services. « Nous avons découvert une nouvelle manière de communiquer à l’aide des plateformes de visioconférences. La technologie nous a permis de rejoindre des membres plus éloignés de nos locaux qui ne participaient pas à nos activités habituelles », renchérit la directrice générale.

Une deuxième adresse à Drummondville

Au cours de la dernière année, l’Association, dont le siège social est situé à Trois-Rivières, a ouvert un nouveau point de services à Drummondville, dans les bureaux du Regroupement Langage Québec. Il permettra de répondre à des besoins sporadiques. Des rapprochements ont également été entrepris avec tous les Centres de services scolaires du Centre-du-Québec.

Conférence de Frédéric Dion

Pour souligner la Semaine du trouble développemental du langage (Dysphasie) et son 10e anniversaire, l’Association québécoise de la dysphasie Mauricie et Centre-du-Québec présentait la conférence  » SURvivre  » de l’aventurier Frédéric Dion. L’événement a eu lieu le 14 octobre au Cinéma Le Tapis Rouge de Trois-Rivières. Frédéric Dion a livré aux membres un message d’espoir en abordant les lois de la nature : la persévérance, la créativité et l’interdépendance. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Édition du 22 octobre 2021 - Canal M, la radio de Vues et Voix
1 mois

[…] Des défis importants, mais aussi du positif! […]