Résultats des élections fédérales 2019

Suivez les résultats des élections fédérales 2019 dans votre circonscription en consultant notre page d'accueil.

Voir les résultats

Des contes d’ici à découvrir dans un nouveau livre

Des contes d’ici à découvrir dans un nouveau livre
C'est le 12 septembre que le lancement s'est tenu à l'église de Saint-Grégoire, un endroit illustrée parmi les légendes. (Photo : Stéphane Lévesque)

CULTURE. Le spectacle «Si la MRC m’était contée» conçu par Marc-André Fortin en 2015 vient d’accoucher d’un recueil de contes. Les diables, lutins et compagnies de chacun des villages de la MRC de Bécancour relatés par le captivant et touchant conteur vivront maintenant pour l’éternité dans un livre intitulé «À villages découverts». Donnant un résultat fascinant, c’est à Guillaume Demers, un gars de Parisville, que l’on a pensé pour imager en mots et en dessins les récits fantastiques. Mylène Fortin, une résidente de Sainte-Marie-de-Blandford, est la responsable de la cohérence graphique de l’ouvrage disponible gratuitement aux bureaux de la MRC de Bécancour.

« Ce livre nous transporte dans un univers où l’imaginaire de nos villages est plus grand que nature. C’est une première publication dont nous pouvons être fiers » – Mario Lyonnais, préfet de la MRC de Bécancour.

«En 2016, le comité culturel de la MRC de Bécancour a saisi l’opportunité de mettre sur le projet d’une publication. Nous voulions partager avec vous l’ensemble des 18 histoires de Marc-André Fortin qui donneront le goût de découvrir un patrimoine vivant, un sentiment d’appartenance, une région qui s’est bâtie à coup de force et de cœur», souligne Jean-Louis Bélisle, le président du comité.

Parlant de Marc-André Fortin, le conteur de métier en est à son premier livre. «Ça fait 22 ans que je fais de l’improvisation, que j’écris à l’oral. C’était vraiment une autre chose de mettre mes contes à l’écrit, sur une forme littéraire. J’ai rapatrié ce qui existait déjà pour en faire quelque chose au goût du jour», explique l’homme de paroles et maintenant d’écrits pour qui l’accessibilité à la culture est une belle marotte. «Ce ne sont pas des longs contes. Ce n’est pas un roman. On peut les lire un à la fois. On peut y aller village par village», ajoute Marc-André Fortin qui révèle par le même souffle que les contes auront une vie virtuelle via une mise en ligne du livre et par la production de capsules vidéos.

De son côté, Guillaume Demers surfe encore sur la vague de bonheur d’avoir participé en tant qu’illustrateur à un projet culturel portant sur sa région natale. «J’ai eu une belle latitude avec Marc-André. Je crois qu’il était en confiance», explique l’ancien élève de l’École les Seigneuries. «J’avais Hélène Poisson comme professeur d’arts plastiques. Je crois qu’elle ne surprendrait pas de me voir vivre de l’art. Jeune, mon intérêt était déjà clair», confie humblement l’ancien caricaturiste du journal étudiant de Saint-Pierre-les-Becquets.

Psttt… À peine imprimées, les copies du recueil de contes s’envolent. À ce qu’on dit, et ce n’est pas une légende, on pense à une deuxième édition.

« À villages découverts » sera offert à l’ensemble des bibliothèques et des écoles de la MRC.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des