Des circuits de canot-kayak à l’étude dans Nicolet-Yamaska

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Des circuits de canot-kayak à l’étude dans Nicolet-Yamaska
La MRC de Nicolet-Yamaska souhaite développer rapidement un circuit de canot-kayak sur les rivières Nicolet et Saint-François. (Photo : courtoisie)

NICOLET-YAMASKA. La MRC de Nicolet-Yamaska envisage développer des circuits de canot-kayak sur les rivières Nicolet et Saint-François. Une étude de caractérisation est en cours pour évaluer le potentiel de ce projet.

«Les résultats devraient nous être transmis dans les prochaines semaines. L’étude évaluera la possibilité de réaliser des activités de canot-kayak de façon sécuritaire sur ces deux rivières. Il y en a déjà, mais peut-être que des aménagements (comme des aires d’accueil ou des descentes) seraient nécessaires pour les sécuriser davantage», explique Michel Côté, directeur général de la MRC.

Une fois l’étude en mains, la MRC analysera le travail à faire pour mettre en place les circuits souhaités. Les deux premiers tronçons à voir le jour seraient situés à Nicolet (rivière Nicolet jusqu’au lac St-Pierre) et au Bas St-François (rivière Saint-François jusqu’au lac St-Pierre). Dès leur aménagement réalisé, la MRC pourra faire la promotion de ces circuits car elle sera assurée de leur sécurité et de leur convivialité.

Selon Michel Côté, le canot-kayak pourrait devenir «une activité phare sur notre territoire», d’autant plus que la MRC souhaite développer le tourisme de plein air et de nature. «C’est une belle opportunité pour la MRC. On y voit un réel potentiel.»

Le directeur général n’avance toutefois pas d’échéancier précis pour ce dossier, étant donné que la MRC ignore encore l’ampleur des travaux que le projet pourrait nécessiter. «Lorsqu’on en aura une idée claire, on pourra en établir un», souligne M. Côté.

C’est Art 2O design qui s’occupe de l’étude. Son travail servira non seulement d’outil de développement touristique, mais aussi de porte d’entrée pour l’obtention d’une subvention qui permettrait, justement, de «mettre à niveau» les circuits. En effet, la caractérisation des lieux pagayables était un prérequis pour être admissible à une aide financière de 20 000$.

À plus long terme, d’autres tronçons pourraient s’ajouter afin de créer un circuit plus complet. Le potentiel est grand dans la région, notamment à Saint-Léonard-d’Aston, Sainte-Monique et La Visitation, dépendant des périodes de l’année.

La MRC envisage aussi intégrer le projet Circuits-rivières de Canot Kayak Qc, un organisme sans but lucratif ayant pour mission de faciliter la pratique des activités de pagaies dans la province. Le projet «Circuits-rivières» propose aux pagayeurs des circuits de rivières aménagés, accessibles, sécuritaires, géolocalisés et documentés dans une formule «prêt-à-partir».

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires