Démolition de l’école Marquis et recyclage : des questions et des réponses

Démolition de l’école Marquis et recyclage : des questions et des réponses
La démolition de l'école Marquis s'est amorcée mardi. (Photo : Stéphane Lévesque)

SAINT-CÉLESTIN. L’amorce de la démolition de l’école Marquis cette semaine a suscité des commentaires sur les médias sociaux. Des gens se demandaient entre autres pourquoi la Commission scolaire de la Riveraine n’avait pas récupéré les fenêtres et les systèmes d’air climatisé de l’établissement scolaire de Saint-Célestin avant de procéder à la démolition.

Le directeur général de la Commission scolaire, Pascal Blondin, s’est fait rassurant: «Il y a plein de choses qui sont récupérées comme le matériel de classe, le matériel de bureau, les éléments de chauffage, de plomberie et d’électricité. Il y a un gros travail qui a été fait avant la démolition», explique-t-il, soulignant que le métal, entre autres, sera également récupéré dans les éléments démolis. «Ce n’est pas parce que c’est par terre que ce n’est pas récupéré», ajoute-t-il.

En ce qui concerne les fenêtres et les systèmes d’air climatisé, il précise que des évaluations ont été effectuées. «En bout de ligne, cela coûtait plus cher de les démanteler que de les récupérer». Pour ce qui est des personnes qui auraient voulu faire eux-mêmes le travail, Pascal Blondin a expliqué que c’était une question d’assurance et de sécurité. «On ne pouvait pas faire une porte ouverte pour récupérer le matériel», conclut-il.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des