De l’éclairage de scène 100% bécancourois

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
De l’éclairage de scène 100% bécancourois
Denis Hamelin (Photo : Marie-Eve Veillette)

BÉCANCOUR. Le Carnaval de Gentilly, le Rendez-vous Ô Fleuve et Quai en Fête  se sont unis pour se procurer de l’équipement et une expertise commune en éclairage de scène.

Il s’agit d’un projet de 50 000$ qui vise, d’une part, à assurer une relève et un transfert de connaissances en technique d’éclairage de scène et, d’autre part, à doter Bécancour d’une couleur particulière lors des spectacles présentés lors de ces événements. «On veut, à plus long terme, avoir notre signature, indique Clairette Biron, de Quai en fête. On vise l’effet wow

Dans le cadre de ce projet, de l’équipement informatique, un logiciel de type console et des projecteurs de scènes ont été acquis. Des formations sont également offertes à des gens (principalement des jeunes) intéressés par ce genre de technologie.

«Déjà, cinq jeunes ont suivi une première formation, poursuit Mme Biron. Tout l’été, lors des mercredis Scène libre, ils auront l’occasion de mettre en pratique leurs apprentissages en compagnie de Denis Hamelin [éclairagiste au Carnaval de Gentilly depuis une dizaine d’années]. On veut leur donner la chance d’expérimenter.»

«Entre les spectacles, je vais aussi leur donner quelques petites formations, renchérit Denis Hamelin. On va s’organiser pour leur en montrer le plus possible.»

La moitié du montant nécessaire à la réalisation de ce projet a été financée par le Fonds Aluminerie de Bécancour pour les collectivités durables. «Quand est venu le temps de décider si on appuierait ou non le projet, les délibérations n’ont pas été longues, mentionne Yves Mailhot, porte-parole du Fonds. Il n’y a aucun défaut à ce projet-là! Il répond à plusieurs principes du développement durable, à commencer par l’engagement, la collaboration et l’accès au savoir. En plus, il peut contribuer à la rétention des jeunes», fait-il remarquer.

L’autre moitié a été financée par la Ville de Bécancour, Loisir Sport Centre-du-Québec ainsi que les trois événements porteurs du projet. «C’est un investissement qui, à long terme, sera plus rentable que de toujours louer de l’équipement, note pour sa part  Raymond St-Onge, conseiller municipal à la Ville de Bécancour.  Sans oublier la dimension éducative qui accompagne le tout», se réjouit-il.

 

Andréa Schaerli et Denis Hamelin du Carnaval de Gentilly; Yves Mailhot du Fonds Aluminerie de Bécancour pour les collectivités durables, Raymond Saint-Onge, maire suppléant à la Ville de Bécancour, Rosalie Riopel des Rendez-vous Ô fleuve et Clairette Biron de Quai en fête.
Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Me notifier des
trackback

[…] à la relève bécancouroise. Déjà, il a commencé à montrer à des jeunes comment utiliser l’équipement nouvellement acquis par le Carnaval de Gentilly, le Rendez-vous Ô fleuve et Qu… «Je donne au suivant», […]