D’autres projets à venir à L’Ancêtre

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
D’autres projets à venir à L’Ancêtre
Après la construction d'une annexe pour la réception du lait

BÉCANCOUR. La Fromagerie L’Ancêtre a encore quelques phases d’agrandissement sur la table à dessin.

Le projet de déménager les activités de découpe, d’emballage et d’entreposage en face de la fromagerie est toujours actif, mais il n’est pas prévu à court terme. Actuellement ces opérations sont faites dans un autre bâtiment situé dans le village de Saint-Grégoire.

Il y a aussi deux autres phases d’agrandissement de la fromagerie qui sont prévues d’ici quelques années.

«Nous allons commencer par rentabiliser les investissements que nous venons de faire et engranger avant de pouvoir investir, indique le directeur général. Possiblement que d’ici 2 ou 3 ans, nous pourrions en faire d’autres, mais il faut que les ventes suivent.»

L’incertitude entourant l’arrivée prochaine des fromages européens n’est pas sans inquiéter les actionnaires de la fromagerie. «Ça ralentit légèrement les ardeurs», convient Rock Bisson.

Il croit toutefois que la fromagerie réussira à tirer son épingle du jeu. «Dans notre cas, on fait surtout des fromages de commodité comme du cheddar et du mozzarella, et un peu de fromages fins, soit de l’emmental suisse et du parmesan. Ce ne sont pas des produits de niche, comme du fromage à «croûte fleurie». Eux risquent de débarquer.»

Le fait que L’Ancêtre produit du fromage biologique pourrait lui permettre de tenir le coup. «Le biologique existe en France, mais ce n’est pas très fort», ajoute-t-il.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des