Dans la tête d’une DG de journaux

COMMENTAIRE
Dans la tête d’une DG de journaux
Amélie St-Pierre

COMMENTAIRE. Je ne me suis pas encore exprimée depuis le début du confinement. Je suis, comme vous tous, sans mot sur ce qui arrive. J’ai choisi de garder le silence jusqu’à aujourd’hui. J’ai pu me reposer un peu plus la fin de semaine dernière, reprendre mon souffle et remettre mes idées en place dans ma tête. Tout va tellement vite depuis la mi-mars!

Au départ, on disait tous qu’on ne l’avait pas vu venir; maintenant on se demande dans combien de temps on va retrouver notre vie normale. Je dirais plutôt, à quand l’après-COVID?

Je ne vous apprends rien si je vous dis qu’il y aura un AVANT et un APRÈS COVID. Bien des chefs d’entreprise vont réaliser que ce n’est pas si contraignant le télétravail avec leur équipe, bien des pères et des mères de famille vont réaliser à quel point c’est important de passer plus de temps de qualité en famille et nous allons aussi réaliser que ce n’est peut-être pas nécessaire de consommer autant comme nous le faisions il y a quelques semaines à peine, et souvent sans se soucier de nos commerces locaux. Quand je m’arrête à penser que la vie ne sera plus jamais pareille, j’avoue que ça me fait angoisser un peu, mais l’humain sait s’adapter et a la capacité de le faire.

Oui, il y aura probablement une hausse des divorces, des faillites, des problèmes de santé mentale, d’alcool et de drogues, mais il y aura aussi des familles plus unies, des couples plus amoureux que jamais et le fameux «babyboom» que nous attendons en fin d’année 2020 début 2021. Je souhaite que cette belle solidarité et cette mobilisation que nous ressentons présentement autant dans nos organisations, entre les entreprises et les entrepreneurs, dans les hôpitaux, dans nos quartiers et dans notre vie en général, continuent encore après. C’est à ça que j’ai envie de penser! Je souhaite qu’on priorise de faire nos achats localement le plus possible et qu’on travaille tous ensemble dans le même sens!

Depuis deux semaines, j’ai dû mettre à pied temporairement les deux tiers de mon équipe, arrêter toutes dépenses jugées non essentielles dans notre organisation, revoir notre structure avec le tiers de nos ressources humaines, qui ont dû, y compris moi, se voir ajuster leur horaire de travail sur 4 jours. Les journées sont intenses et remplies d’imprévus. On doit toujours s’adapter.

On fait le maximum pour continuer de vous livrer du contenu de qualité, des journaux papiers intéressants, des plateformes web actives pour vous permettre de rester bien informés de ce qui se passe localement. On développe notre créativité à faire les choses autrement et ça se passe bien malgré tout. C’est beau de voir à quel point nos gens sont compréhensifs et collaborent, autant ceux qui ont dû quitter temporairement que ceux qui restent! On ressent beaucoup la complicité, la collaboration, la passion dans nos équipes…

Dans le monde de la presse écrite, nous en avons vécu, des tempêtes, mais celle-ci est la plus imprévisible et sournoise. Au début de la crise, je disais que c’était la pire que j’avais connue. Aujourd’hui, je suis toujours de cet avis côté financier et humain, mais je dois avouer que celle-ci est la plus formatrice de toutes. Autant au niveau professionnel que personnel!

Malgré tous les enjeux de société que nous vivons, nous sommes tous dans la même situation, respectons les règles pour espérer un retour à la normale, ou plutôt à l’après-COVID, dès que possible.

Chers lecteurs, merci de nous lire et de nous suivre sur le web! Le travail de nos journalistes est essentiel et ils travaillent fort pour nous livrer les dernières nouvelles et nous dénicher des sujets pertinents chaque jour! Vous êtes au rendez-vous plus que jamais, MERCI!

Chers partenaires d’affaires et chers clients, continuons de nous soutenir mutuellement et prenons tous les moyens possibles pour sortir forts de cette crise!

Messieurs les gouvernements, merci pour les communications claires, l’aide financière proposée aux gens et aux entreprises, on se sent soutenu dans tout ça!

Portez-vous bien et continuez de propager l’info, pas le virus!

Bien hâte de vous croiser quelque part dans notre belle région!

 

Amélie St-Pierre

Directrice générale, Icimédias Mauricie / Rive-Sud

astpierre@icimedias.ca

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des