Trois jours, quatre artistes et 45 gallons de peinture

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Trois jours, quatre artistes et 45 gallons de peinture
Judith Mignault, Régent Rousseau-Roy et Dany Drolet. Absent de la photo: Maxime Charland. (Photo : Stéphanie Paradis)

NICOLET.  Trois jours, quatre artistes et 45 gallons de peinture, et c’est ainsi qu’est née la fresque colorée qu’arbore désormais le sol de la place du 350e de Nicolet, sur la rue du 12-Novembre.

La Ville de Nicolet a donné le mandat à Dany Drolet, Régent Rousseau-Roy, Judith Mignault et Maxime Charland de mettre de la vie et de la couleur à sa place des festivités. Les artistes avaient carte blanche pour faire rayonner Nicolet grâce à leurs pinceaux.

Les quatre artistes ont sorti leurs idées chacun de leur côté avant de créer un maillage dynamique de ce qui allait devenir une ode à la faune et la flore de Nicolet.

« On a eu l’idée de faire des vagues et un coucher de soleil, parce que le coucher de soleil et la rivière à Nicolet, c’est magnifique! », lance Judith Mignault.

« On a aussi été inspiré aussi par une lettre de Pierre Laviolette qui parle de Nicolet et dans laquelle on peut lire: « Ô Nicolet, qu’embellit la nature ». De faire un hommage à Nicolet, c’était de faire un hommage à la nature », ajoute Mme Mignault.

Dans cette fresque, on retrouve donc le tamia rayé, le renard, la tortue, des poissons qui vivent dans la rivière ou dans le lac Saint-Pierre, le héron, l’aigle, la grenouille et l’outarde. « On aurait pu en mettre plus, évidemment, mais on a fait une sélection de ce qui était représentatif », explique Mme Mignault. » Et on a omis les mouches et les maringouins! « , ajoute Dany Drolet, le ton blagueur.

Tous les dessins ont été faits à main levée directement sur le sol. D’ailleurs, Régent Rousseau-Roy en profite pour lancer des fleurs à sa collègue Judith Mignault, impressionné par la forme de son héron. « On n’a pas projeté les images au sol, parce qu’il aurait fallu travailler de soir avec un échafaudage », explique M. Rousseau-Roy.

Place du 350e de Nicolet

La fresque de la Place du 350e a été peinte sur une zone mesurant approximativement 140 mètres par 7 mètres. Des espaces sont restés vacants entre les différentes illustrations, car la Ville ajoutera du mobilier urbain dont des bacs à fleurs et des tables de pique-nique, un carré de sable et une scène afin de créer un environnement festif.

Pour ce faire, c’est la Ville qui a approché les quatre artistes de Nicolet, hormis Dany Drolet qui demeure à Saint-Zéphirin-de-Courval. Cette dernière a toutefois déjà participé à des projets artistiques à Nicolet, comme le projet #Covidart Nicolet avec l’œuvre « Le dialogue des confinés », conçue en collaboration avec Régent Rousseau-Roy.

Il s’agissait cependant d’une toute première collaboration pour ces quatre artistes. « J’ai beaucoup aimé faire ça et je trouve qu’on était une équipe parfaite! », estime Judith Mignault. « On se complétait bien », ajoute Dany Drolet.

Heureux et fiers de leur travail, ils révèlent d’ailleurs qu’ils seraient bien heureux de recommencer l’expérience l’an prochain afin que les abords du parc Marguerite-d’Youville revêtent ces belles couleurs chaque année!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marie claire boucher
Marie claire boucher
4 mois

Vraiment réussi bravo