Nicolet: l’explorateur Jean Nicollet inspire une œuvre d’art 

NICOLET. Une sculpture d’environ dix pieds de large par huit pieds de haut sera installée au début de l’été sur le terrain du Centre d’interprétation écomaritime de Nicolet. Elle représentera une scène inspirée de l’histoire de Jean Nicollet de Belleborne, l’explorateur qui a donné son nom à la Ville de Nicolet.

Elle évoquera la découverte du lopin de terre devenu Nicolet, l’histoire qui s’y rattache ainsi que l’occupation du territoire par la nation abénakise. L’œuvre sera confectionnée par un collectif d’artistes formé de Régent Rousseau-Roy, Marie-Andrée Roy et Michel Lemire.

La réalisation de l’oeuvre fait partie des projets retenus dans le cadre des festivités du 350e anniversaire de la Ville, célébré en 2022. Une somme de 20 000$ sera investie dans le projet.

La maquette finale a été présentée il y a environ deux semaines à quelques personnes impliquées de près dans le projet. Elle tient compte des propositions soumises par des citoyens lors d’une collecte d’idées tenue de façon virtuelle avant les fêtes, puis lors d’une séance de remue-méninges en janvier.

Elle intègre aussi des suggestions formulées par la communauté abénakise d’Odanak, notamment grâce à la collaboration de Nicole O’Bomsawin, anthropologue, muséologue et conteuse d’origine abénakise. « On y trouvera entre autres une tortue, symbole de la sagesse pour les Abénakis, mais aussi de la Mère-Terre », confie Denis Jutras, conseiller municipal à la Ville de Nicolet, l’une des rares personnes à avoir vu la maquette.

La sculpture est maintenant en cours de réalisation. On peut s’attendre à une œuvre colorée, fabriquée en fibre de verre et autres matériaux, évoque M. Jutras. « La scène qui sera produite est drôlement intéressante. Ce sera vraiment un beau souvenir du 350e », dit-il, mentionnant au passage qu’un panneau informatif prendra place aux côtés de la sculpture.

Il rappelle que Jean Nicollet de Belleborne n’a jamais mis les pieds sur le territoire qui porte aujourd’hui son nom. Malgré tout, c’était important pour la Ville de lui rendre hommage. « Il fait partie de notre histoire », termine Denis Jutras.

Rappelons que Jean Nicollet de Belleborne est un interprète et un commis de la Compagnie des Cent-Associés né vers 1598, en Normandie. Il est mort noyé près de Sillery en 1642. Son travail était de précéder les missionnaires et les marchands de fourrures auprès des Autochtones. Il devait préparer le terrain pour les convertir à la religion catholique et pour favoriser le commerce des fourrures. Il aurait débarqué au Canada vers 1619 et se serait établi à Trois-Rivières vers 1635.