Martin Villeneuve au Comiccon de Québec avec Red Ketchup

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Martin Villeneuve au Comiccon de Québec avec <i>Red Ketchup</i>
(Photo : Facebook Comiccon)

BÉCANCOUR.  L’extravagant Red Ketchup prendra vie au petit écran dès 2023, notamment grâce au travail du Bécancourois Martin Villeneuve, réalisateur de la série de 20 épisodes qui sera diffusée sur les ondes de Télétoon la nuit. D’ici la diffusion du premier épisode, les plus curieux pourront se présenter au Comiccon de Québec, le samedi 8 octobre à 14h30, pour une conférence en compagnie de Martin Villeneuve, Réal Godbout, co-créateur original du personnage, et Keith Gilbert Yard, directeur artistique de la série.

La conférence sera l’occasion d’en apprendre davantage sur les défis d’adaptation, sur le travail de collaboration entre les créateurs et sur les différentes étapes de création. « C’est une conférence qui avait été très appréciée à Montréal et ça nous fait plaisir de la donner à Québec! », lance Martin Villeneuve.

Red Ketchup est une série culte de bande dessinée qui fête son 40e anniversaire cette année. Le personnage est tout d’abord paru dans des magazines, avant d’être repris sous forme d’albums.

Qui est Red Ketchup? « C’est un personnage excentrique et extrême dans ses façons d’agir. C’est quelqu’un qui fait les choses sans compromis et qui va au bout de ses missions en générant toujours un certain chaos autour de lui », illustre le réalisateur.

Ce n’est pas pour rien que c’est sur les ondes de Télétoon la nuit que l’on pourra visionner la série de M. Villeneuve, car il s’agit d’une série animée pour adultes. « C’est un personnage violent qui prend de la drogue. Et dans la version québécoise, le langage est très cru! On ne fait pas dans la dentelle! L’idée n’était pas de dénaturer le matériel d’origine; au contraire, c’était de lui rendre hommage et d’aller encore plus loin que les auteurs ne l’ont été dans les bandes dessinées », poursuit M. Villeneuve.

Tout vient à point à qui sait attendre

Martin Villeneuve a grandi avec Red Ketchup, et ce n’est pas d’hier que date son désir d’adapter la bande dessinée pour le petit écran. « J’ai travaillé une bonne dizaine d’années sur le projet pour que ça se concrétise, et on y est enfin, en plein cœur de la production sur la série animée! », se réjouit le réalisateur.

« La première fois que j’ai approché les auteurs, Réal Godbout et Pierre Fournier, j’avais 24 ans, alors ça fait exactement 20 ans! »

Martin Villeneuve a tout d’abord été accroché par l’avant-gardisme des auteurs, par les graphiques et par le mélange des genres. « C’est de la satire sociale, mais il y a aussi de l’action, de l’humour, du drame, de la science-fiction, de l’horreur. Tout ça m’interpelle beaucoup et c’est un terrain de jeu incroyable! Et graphiquement, c’est très beau aussi. Je viens du monde de la bande dessinée et de l’illustration, j’ai une formation de designer graphique à la base, alors j’ai été très sensible à la forme. J’ai toujours voulu faire de l’animation, alors c’est une étape logique dans mon parcours », dit-il.

Malgré le temps qui s’est écoulé entre sa première approche et la finalisation du projet, M. Villeneuve considère que le moment est parfait pour lancer la série Red Ketchup. « Il y a présentement une espèce de nostalgie des années 80, comme on le voit avec des séries comme Stranger Things, et on a une espèce de retour à la guerre froide, on a l’impression que ce n’est pas tout à fait terminé, alors nos scénarios deviennent rigoureusement actuels », estime le cinéaste. « Souvent, c’est ce qui arrive avec les projets. On a l’impression que ça tire de la patte pendant des années, que ça ne veut pas débloquer, et un jour, ça déboule au bon moment ».

Bientôt au petit écran

La série animée Red Ketchup comptera 20 épisodes de 30 minutes et sera diffusée en 2023 en français sur les ondes de Télétoon la nuit, et en anglais sur les ondes d’Adult Swim. « On va faire connaitre le personnage à la planète entière! La série est internationale. La version québécoise sera faite par la même firme qui fait le doublage des Simpson. Il y a beaucoup d’amour pour le Québec là-dedans et même si le personnage en est un du FBI, on ne renie pas du tout les origines québécoises. Au contraire! », lance Martin Villeneuve.

D’ailleurs, Réal Godbout, créateur original du personnage, travaille sur le projet comme consultant au scénario et superviseur pour les designs. « C’est vraiment sa patte qui est à l’écran, on n’a pas du tout dénaturé l’œuvre. La plus belle preuve, c’est qu’on travaille avec le créateur original! », plaide M. Villeneuve.

« Quand tu arrives à faire un projet comme ça dans une vie, c’est un couronnement. Dans l’équipe, on se considère tous comme très choyés de travailler avec un matériel comme ça. On a beaucoup de plaisir! », conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires