Les Journées de la culture Chez Boris

Par Boris Chassagne | Initiative de journalisme local

SAINT-LÉONARD-D’ASTON. Le Complexe Chez Boris de Saint-Léonard-d’Aston se joint aux célébrations panquébécoises de la 24e édition des Journées de la culture en présentant l’exposition collective Imagine.

Denis Guévin, propriétaire du Complexe Chez Boris, souhaite nous faire «sortir de la morosité de la pandémie» en mettant à l’avant-scène le travail d’artistes amateurs et professionnels de la région et du Québec.

Imagine dévoilera notamment, les 25, 26 et 27 septembre prochains, les œuvres de Lise Desbiens de Nicolet, qui a exposé Chez Boris pour la première fois l’an dernier. «Je l’ai réinvitée parce l’an dernier, elle a vendu 40 de ses 45 œuvres», souligne M. Guévin.

On y rencontrera aussi Melina Doyon de Longueuil, qui est tatoueuse, mais également une illustratrice polyvalente qui travaille au crayon, à l’aquarelle, à l’acrylique et à l’encre.

Visuel Chez Boris

Dany Drolet de Saint-Zéphirin, qui est depuis 20 ans professeure de peinture, sera aux côtés de Phillippe Leblanc, alias PLEB, qui a exposé l’an dernier. Originaire de Drummondville, PLEB travaille la peinture, la sculpture et la gravure.

La Montréalaise Melsa Montagne fera aussi partie du groupe. Le Complexe l’accueille cet automne comme artiste en résidence. Une expo solo suivra. Elle affectionne les visages très texturés.

L’artiste Nathalie Provencher, qui préfère les paysages, y sera également, tout comme Yvan Rheault, un ancien professeur de Saint-Léonard-d’Aston qui a lancé et terminé sa carrière d’enseignant en arts plastiques, «avec l’art», dit-il. Il exposera son travail aux côtés de l’artiste professionnel Robert Roy, lequel a son atelier à Sainte-Perpétue, mais qui a tenu à envoyer des œuvres Chez Boris. Des œuvres de la collection Suzanne Vincent complèteront cette mosaïque de talents.

«Ce sont des connaissances, du bouche-à-oreille. Tranquillement, Boris se fait connaître. Un de mes rêves, c’était de monter des expositions. J’aime l’art, la créativité, la lumière, les couleurs. Je trouve ça fascinant, le talent d’artiste. C’est mon apport à l’art et à l’âme de la communauté. D’offrir aux gens la possibilité de rêver», conclut Denis Guévin.

L’exposition Imagine est présentée à la salle de La Couturière et à l’Espace A de Chez Boris «dans le respect des normes sanitaires», nous assure M. Guévin. L’entrée est gratuite.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires