Grande exposition sur les catastrophes de 1955

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Grande exposition sur les catastrophes de 1955
Claude Girard, auteur de l'exposition sur les trois catastrophes de 1955 de Nicolet. (Photo : Stéphanie Paradis)

NICOLET.  Dans le cadre du 350e anniversaire de la Ville de Nicolet, la résidence Le Havre du Faubourg tiendra une exposition sur les trois grandes catastrophes de 1955 qui ont marqué l’histoire de la ville. L’initiative provient d’un résident du Havre, Claude Girard, qui a cumulé les heures de recherches au cours des 5 dernières années.

L’exposition de M. Girard est constituée de 92 grandes photos plastifiées et de 22 documents explicatifs sur l’histoire de Nicolet avant 1955 ainsi que sur les trois catastrophes de cette année charnière, soit l’incendie du 21 mars, le glissement de terrain du 12 novembre ainsi que l’incendie de l’orphelinat des Sœurs grises du 31 décembre.

En février 2018, M. Girard avait présenté une première exposition de plus petite envergure. Dès lors, il a souhaité bonifier ses trouvailles. L’occasion du 350e de la ville était l’opportunité parfaite pour présenter le fruit de son rigoureux travail.

Claude Girard a épluché les documents du Centre d’archives régional Séminaire de Nicolet, l’Évêché de Nicolet, les articles de journaux de l’époque et la Base de données en histoire régionale : Centre-du-Québec. Il a également rencontré plusieurs personnes qui ont vécu un ou l’autre des événements et a consulté le livre Histoire de Nicolet 1669-1924, rédigé par Joseph-Elzéar Bellemare.

« C’est un des seuls exemplaires qui existent au Québec et c’est moi qui l’ai! Je vais le remettre officiellement à la Ville de Nicolet lors du lancement de notre exposition », s’exclame Claude Girard.

L’auteur de l’exposition assure qu’on y retrouvera des informations inédites. « Il y a des choses incroyables que j’ai trouvées! Par exemple, Édouard Beaulac a été chef de police à Nicolet pendant environ 30 ans. Un homme extraordinaire. Tout le monde le respectait. J’ai réussi à trouver deux photos de lui. En reprenant contact avec sa famille, j’ai également mis la main sur sa casquette, sa matraque, son badge avec son nom, et tous les boutons de son veston. Je n’exposerai pas les objets pour des raisons de sécurité, mais je vais en exposer les photos. Il n’y a personne qui a vu ça! », se réjouit M. Girard.

Le Havre du Faubourg accueillera les visiteurs les 11 et 12 novembre de 10h à 20h, et le 13 novembre de 10h à 17h, à la salle Paul-Beaumier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires