COVID-19: trois MRC centricoises sous surveillance

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
COVID-19: trois MRC centricoises sous surveillance

RÉGIONAL. Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) a fait le point sur la situation épidémiologique des MRC Drummond, de L’Érable et d’Arthabaska qui est particulièrement préoccupante considérant l’augmentation quotidienne du nombre de nouveaux cas.

D’entrée de jeu, Dre Marie Josée Godi, directrice régionale de la santé publique, a toutefois mentionné que la situation n’est pas hors de contrôle. « L’augmentation est actuellement graduelle et non exponentielle. Aussi, malgré une légère hausse du nombre des éclosions dans ces MRC, nous sommes en mesure de les contrôler rapidement en majorité. Finalement, les hospitalisations sont stables, et même légèrement à la baisse », a-t-elle précisé.

À la lumière de ce constat, et puisque l’organisation juge que par les efforts de tous nous avons encore la possibilité d’améliorer le portrait de la COVID-19 dans nos communautés, l’ensemble de la région demeure au palier orange. Pour l’instant, aucun territoire spécifique ne sera soumis à des mesures plus restrictives. En agissant ainsi, l’organisation souhaite limiter les déplacements non essentiels entre les territoires, ce qui pourraient avoir des impacts non désirables aux endroits où ça va mieux, stabiliser encore davantage la situation épidémiologique de toute la région et se donner plus de temps pour vacciner un maximum de personnes.

Dans le but d’éviter que la situation se dégrade et que des mesures plus strictes soient imposées à certains territoires de la région, diverses actions concrètes seront mises de l’avant :

  • Premièrement, des activités de sensibilisation seront accentuées relativement à l’importance du respect des mesures sanitaires, du dépistage dès l’apparition de symptômes, aussi légers soient-ils, et de la vaccination. Différents partenaires de la communauté seront d’ailleurs sollicités à cet effet. Pensons notamment au réseau scolaire et de services de garde, pour rejoindre les parents, de même que des organismes de développement économique, chambres de commerce et organismes gouvernementaux (CNESST, INSPQ) pour rejoindre les entreprises. Finalement, les médias locaux et les médias sociaux seront également utilisés pour rejoindre l’ensemble de la population.
  • Deuxièmement, des interventions spécifiques pour favoriser le dépistage ont été déployées, soit l’augmentation de la capacité des cliniques de dépistage de Drummondville et de Victoriaville et, depuis ce mardi 4 mai, l’ouverture temporaire de la clinique mobile de dépistage à Plessisville. À cela, s’ajoute l’augmentation du nombre de doses du vaccin contre la COVID-19 qui seront accessibles les 6 et 7 mai dans les cliniques de vaccination de Drummondville et de Victoriaville.

Évidemment, la collaboration de la population peut elle aussi avoir un impact réel sur l’état de la situation épidémiologique de la région grâce :

  • Au respect rigoureux des mesures sanitaires.
  • Au dépistage dès l’apparition d’un symptôme, aussi léger soit-il, pour identifier les cas positifs et leurs contacts.
  • À l’application des consignes et des mesures nécessaires émises par les équipes de la santé publique pour freiner la propagation.
  • Et finalement l’adhésion massive à la vaccination, puisqu’il s’agit du meilleur moyen de défense contre la COVID-19.

Chaque personne est d’ailleurs fortement encouragée à se prévaloir de la possibilité de prendre rendez-vous dès qu’il leur en sera possible en fonction de leur groupe d’âge. Il y a maintenant beaucoup de disponibilité et d’autres plages horaires seront ajoutées en prévision de l’ouverture générale de la vaccination à l’ensemble de la population d’ici une semaine et demie.

Mentionnons que la prise de rendez-vous s’ouvre aujourd’hui au groupe des personnes âgées entre 40 et 44 ans. Jusqu’à maintenant, 202 505 personnes ont reçu une première dose du vaccin contre la COVID-19, ce qui représente 38,7 % de la population de la région.

«Mes collègues et moi suivons de près la situation dans les trois MRC sous surveillance. Aujourd’hui, ce qu’on nous dit, c’est que nous pouvons renverser la tendance en faisant tous un effort supplémentaire. J’encourage les entreprises à accueillir l’offre de soutien du CIUSSS pour aider à freiner l’augmentation des cas dans Drummond, Arthabaska et L’Érable. Je rappelle aussi aux citoyens d’aller se faire dépister rapidement en cas de symptômes et de se faire vacciner dès que leur tour est venu. C’est tous ensemble avec nos efforts individuels que nous nous en sortirons collectivement», conclut M. André Lamontagne, député de Johnson, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires