COVID-19 : des critères de dépistage plus larges bientôt en place

Matthew Vachon
COVID-19 : des critères de dépistage plus larges bientôt en place

SANTÉ. De nouveaux critères de dépistage pour la COVID-19 seront mis en place sous peu par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Bien que les patients qui se rendront aux urgences pourront désormais se faire dépister pour la COVID-19, le test ne sera pas obligatoire pour les patients asymptomatiques.

À la fin de la semaine dernière, le ministère de la Santé et des Services sociaux a envoyé de nouvelles directives concernant l’offre des tests de dépistage. Ces derniers seront orchestrés par les hôpitaux et il sera possible de les réaliser lors du passage au triage. Le test est fortement recommandé pour tous, mais il n’est toujours pas obligatoire pour les personnes qui n’ont pas de symptômes de la COVID-19.

Dans les installations du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ), ces nouvelles mesures n’ont pas encore été mises en place. Ces nouvelles façons de faire sont encore à l’étude afin de bien les mettre en fonction dans les diverses installations.

«Ça ne concerne pas que les urgences, mais plutôt une liste de nouveaux critères de dépistage beaucoup plus larges. Quand il y a des changements au niveau des critères de dépistage, il faut se réorganiser un petit peu. Ce n’est pas encore en vigueur pour le moment, mais ça le sera très rapidement», a fait valoir l’agente d’information du CIUSSS MCQ, Kelly Forand.

Dans les dernières semaines, il y a une certaine diminution du nombre de tests dans l’ensemble du CIUSSS MCQ, ajoute-t-elle. «Il y a moins de cas, moins de personnes qui sont à risque. Nous avons remarqué une diminution. Par contre, nous encourageons toujours les gens à se faire dépister. C’est important avec le déconfinement. Nous continuons avec nos cliniques et nos cliniques mobiles.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des