Continuer à construire avec Dubois

Continuer à construire avec Dubois

Jean-Guy Dubois a lancé sa campagne devant plusieurs partisans.

ÉLECTIONS. C’est sous le thème «continuer à construire» que le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois a lancé sa campagne électorale.

C’est devant une quarantaine de partisans qui scandaient son nom, dont l’ancien député Michel Morin, à l’église multifonctionnelle du secteur Bécancour, que le maire sortant s’est présenté pour dévoiler ses engagements électoraux en plus de dresser la liste de ses réalisations.

Dans la section «Déjà construit», de 2013 à 2017, il note une diminution de la dette de 3 millions $ et une limitation des augmentations annuelles des taxes moyennes de 0,78%. Il se réjouit également de l’ajout de points d’accès au fleuve Saint-Laurent, du développement de l’industrie touristique, de la mise aux normes des étangs aérés et de la centrale de traitement des eaux, en plus de l’installation de la fibre optique à venir au cours des prochains mois.

Pour ce qui est de ce qui est «à construire» pour le mandat 2017-2021, le maire souhaite notamment  compléter le projet d’incubateur en technologies agro et environnementales de 6,6M$ qui pourraient amener plusieurs entreprises à Bécancour. «Des discussions ont déjà été entreprises avec l’UPA pour intégrer les agriculteurs», a-t-il indiqué.

Toujours sur le plan économique, il compte consolider l’entente de coopération avec IDE Trois-Rivières. «C’est la meilleure chose qui pouvait nous arriver, a-t-il mentionné. Il y a quinze projets sur la table qui découlent de cette entente, mais c’est une question d’années et non de mois.»

En compagnie de sa pelle en argent, qui vise à préparer le terrain pour qu’il se serve de sa fameuse pelle en or lors de l’inauguration de projets majeurs, Jean-Guy Dubois a annoncé son intention de lancer la phase 2 du chantier économique. Il s’agit d’une vaste consultation auprès des différents intervenants comme il avait mené au début de son dernier mandat pour doter la Ville d’un plan d’action. De celui-ci, deux projets de revitalisation et du démarchage d’entreprises ont notamment découlé.

Le maire sortant souhaite aussi redonner sa place à l’économie sociale alors que deux entreprises sont à venir dans ce secteur d’activité. Il s’engage d’ailleurs à tenir une table ronde sur le sujet pour favoriser l’essor des quelque 25 organismes communautaires de la ville.

Le virage vers les énergies renouvelables et  une vigile sur la protection de l’eau potable et l’exploitation gazière font aussi partie de ses engagements. Des sujets qui auront marqué son dernier mandat.

Jean-Guy Dubois s’engage aussi à favoriser l’accès à une gamme de services de base et à favoriser la mise en place de projets et de programmes qui permettront aux personnes de 0 à 100 ans de s’épanouir à Bécancour.

Pour ce qui est de la vie communautaire, le candidat compte dans ses cartons deux projets qu’il qualifie de «chouchou», soit «Le petits Bouge-tout», pour les 0-6 ans, et «Mon Lot Boisé», pour permettre l’accès à des milliers d’hectares de forêt abandonnés en permettant à des citoyens d’en profiter tout en en assurant l’entretien.