Un livre sur les pionniers de Baie-du-Febvre

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Un livre sur les pionniers de Baie-du-Febvre
Le livre réalisé par Jean-Pierre Prouilx et Lucie Plante. (Photo : (Photo courtoisie))

BAIE-DU-FEBVRE. C’est un travail de moine qu’ont réalisé Jean-Pierre Proulx et Lucie Plante. Ils ont répertorié les quelque 200 pionniers et pionnières qui se sont établis dans la seigneurie de Baie-St-Antoine au cours du 18e siècle, sur ses quatre rangs, et rassemblé toute l’information à leur sujet dans un livre de 350 pages. Ce livre sera présenté au public le 30 octobre à 14h, au centre communautaire de Baie-du-Febvre.

Il s’intitule « Les pionniers et pionnières de Baie-St-Antoine dite Baie-du-Febvre, 1683-1800 ». Il présente les éléments biographiques essentiels de chacun de ces pionniers, leur origine de même que la liste de leurs enfants, en plus de situer chacune de leur terre lorsque possible (principalement sur les routes 132 et Pays-Brûlé), « grâce aux informations contenues dans les actes notariés de concession ». Deux index permettent de repérer rapidement ces pionniers : un pour les hommes et l’autre pour les femmes.

« Nous présentons dans ce livre ceux et celles qui ont reçu directement une terre des seigneurs et qui se sont établis de façon permanente ou provisoire sur les quatre rangs de la seigneurie pendant tout le 18e siècle. Nous avons constaté en effet qu’un nombre significatif des premiers concessionnaires n’y est pas reste ; ils n’ont pas fait souche à Baie-St-Antoine. Nous avons repéré alors, autant que faire se peut, ceux et celles qui, soit par une nouvelle concession ou par achat, les ont remplacés pour de bon. Au total, près de 200 colons ont été ainsi répertoriés ainsi que leurs épouses », précisent les auteurs du livre dans l’introduction du livre.

Lors du lancement, les deux complices présenteront des informations sur la géographie de la seigneurie, sa formation et le processus de concession des terres par les seigneurs.

Notons que Jean-Pierre Proulx est journaliste et professeur à la retraite. Ses ancêtres Proulx sont de Baie-du-Febvre, où il a grandi. Lucie Plante est travailleuse sociale à la retraite. Ils s’intéressent tous deux à l’histoire des familles.  

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires