Comment c’est fait… la relaxation sous hypnose

Par Les Defis

L’hypnose est un domaine méconnu et souvent l’inconnu peut faire peur. Afin de démystifier l’hypnose, j’ai vécu une séance de relaxation sous hypnose, un nouveau service disponible à La Tuque offert par Dominique Chayer et son entreprise «Détente symbiose». Un disque audio est même disponible afin de se détendre chez soi.

Dès le départ, la technicienne en hypnose, qui est aussi praticienne en massothérapie, a su me mettre en confiance et la détente est venue très rapidement. Il faut dire que je détiens une certaine facilité pour réaliser le plein d’énergie, mais une ressource professionnelle permet d’accéder à un stade de relaxation plus efficacement et rapidement.

En suggérant certaines images par sa voix basse et traînante, Dominique Chayer utilise l’induction hypnotique progressive. Elle suggère de se concentrer sur la respiration, et dès le départ, elle a constaté le battement de mes paupières. «Et bien sûr, les paupières qui clignotent sont un signe de l’atteinte de l’état second.»

Après l’induction, c’est l’approfondissement. Il s’agit d’un stade plus profond comme son nom l’indique, où le patient devient à l’aise avec sa détente.

Puis, vient la suggestion, où la technicienne décèle ce que la personne veut vivre en suggérant des images. À un moment plus avancé dans la séance, je n’étais plus dans la pièce, mais tout en demeurant conscient de ce qui se déroulait. La technicienne en hypnose connaissait mon niveau de détente, et elle m’a ramené en mentionnant mon prénom. Notre prénom provoque une vibration forte en nous lorsqu’il est prononcé. Et elle savait ce qu’elle faisait en me ramenant un peu plus à la réalité, tout en me suggérant par la suite de poursuivre la détente. C’était difficile sur le moment, mais j’ai compris par la suite la raison. Elle ne voulait pas que le retour à la réalité soit trop brutal à la fin de la séance, sachant bien que je devais poursuivre ma journée de travail par la suite. Cette dernière étape se nomme le réveil.

Il faut savoir que l’hypnose est un état modifié de la conscience différent de celui produit par la relaxation ou la méditation. Cet état peut être léger (rêverie, transe hypnotique légère) ou plus profond. Il existe différents types d’hypnose, mais Mme Chayer s’est plutôt concentrée sur la relaxation par hypnose. «Je savais qu’il existait des possibilités avec l’hypnose, mais c’est quand je suis allée voir le spectacle de Messmer que j’ai eu mon déclic. Je me suis mise à imaginer comment l’hypnose pourrait servir dans la vie de tous les jours, et comme je suis une fille positive, je savais que la relaxation par l’hypnose pouvait avoir un lien avec la massothérapie.»

C’est depuis octobre dernier que son entreprise offre la relaxation par hypnose, en plus de la massothérapie depuis trois ans. «L’hypnose est un état naturel que l’on vit tous les jours, soit le matin au réveil ou avant de s’endormir. La conscience est différente, mais elle n’est pas endormie», souligne Dominique Chayer.

Qu’est-ce qu’on peut répondre aux gens qui ont une méconnaissance de l’hypnose et qui croient qu’ils ne pourraient pas se «réveiller»? «Les gens sont souvent étonnés du résultat parce qu’ils sont septiques. Ils disent souvent: "Je ne pensais pas que ça fonctionnerait pour moi". Je me prépare en utilisant une technique générale. Je pose des questions aux clients avant la séance pour mieux les connaître. La première séance en est surtout une de détente musculaire plus générale. Pendant la séance, je laisse aller les mots qui rejoignent plus la personne. La pire chose qui peut survenir pendant une séance est que la personne s’endorme. Mais elle va se réveiller et ça ne fonctionne pas par un claquement de doigts», lance Mlle Chayer en riant.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des