Des coffres mieux garnis au Musée des Abénakis

Des coffres mieux garnis au Musée des Abénakis

Crédit photo : (Courtoisie)

ODANAK. C’est un profit net de 24 000$ qui s’est dégagé du 7e cocktail-bénéfice tenu le 22 mars dernier au profit du Musée des Abénakis. Il s’agit du plus gros montant amassé par le Musée lors d’une activité de financement.

Pour l’occasion, plus de 125 amis et partenaires du Musée s’étaient réunis pour découvrir la richesse artistique et culinaire des Premières Nations. Ils se sont également plongés dans la culture contemporaine des Abénakis.

La découverte culinaire de la soirée a été confiée au chef Steve Bissonette du restaurant La Sagamité, de Wendake. Les invités ont pu découvrir des hors-d’oeuvre peu communs tels qu‘un carpaccio de bison fumé sur taro, un tartare de cerf au paprika fumé et un magret de canard fumé au physalis, pour ne nommer que ces trois bouchées. Ils ont également eu l’occasion d’échanger entre eux au rythme de la musique électro de Geronimo Inutiq, un DJ inuk, qui a su égayer, pour la seconde année consécutive, la soirée.

Le célèbre encan silencieux était également de retour. Les 14 pièces d’artistes et artisans autochtones et allochtones proposées ont ravi l’ensemble des invités; c’est plus de 6 000$ qui ont été amassés grâce à la vente d’œuvres.

En fin de soirée, des tirages ont permis à 13 personnes chanceuses de remporter divers prix, dont un voyage à Essipit, un souper 5 services au restaurant La Sagamité, une nuitée à l’hôtel Montfort de Nicolet avec accès au spa nordique, deux nuitées en chalet EXP dans l’un des parcs nationaux de la SÉPAQ ainsi qu’un casque d’écoute Bose.

Notons qu’une trentaine de commanditaires ont contribué au succès de cette activité.

Poster un Commentaire

avatar