Cinq artisans abénakis réinventent la vannerie de frêne

Par superadmin

Cinq artisans abénakis ont participé depuis septembre à des ateliers créatifs visant à leur faire explorer une technique ancestrale, la vannerie de frêne. L’objectif: stimuler l’innovation et la création autochtone.

Le projet vient d’abord d’une équipe de recherche basée à l’Université du Québec à Chicoutimi qui a choisi de réaliser des sessions sur trois ans dans trois secteurs du Québec : Pointe-Bleue, au Lac-St-Jean, Step-Îles et Odanak. Pour sa troisième année de réalisation, c’est Odanak qui a pu profiter de la présence des formateurs, en partenariat avec le Musée des Abénakis. «Les gens du projet sont venus ici pour travailler avec cinq artisanes, qu’on a choisi parmi les douze qui avaient posé leur candidature, sur l’actualisation de la pratique tout en étant ancré dans la tradition», explique Jean-François Desmarais, responsable des communications pour le Musée des Abénakis.

Concrètement, les artisanes, provenant d’horizons différents, ont appris à travailler la vannerie de frêne, une technique presque perdue et très peu utilisée dans l’art autochtone actuel. En amenant les artisanes plus loin dans leur exploration d’une technique traditionnelle et en l’accompagnant dans le développement de son identité artistique, les responsables espèrent arriver à donner un souffle nouveau non seulement à la vannerie de frêne mais surtout à la création autochtone. «Depuis des années, on travaille à la chaîne, on fait des produits en quantité, tous pareils, et qui ont peu de valeur. L’objectif est de faire que les artisans réalisent qu’ils peuvent créer des pièces originales, uniques et que ces œuvres ont une grande valeur. On pourrait alors sortir de la production d’objets de masse à caractère touristique qui n’ont plus de sens profond pour les autochtones et retrouver le création qui témoigne vraiment de l’identité des artistes autochtones, des peuples autochtones», fait valoir M. Desmarais.

Le Musée présente donc actuellement une exposition des œuvres réalisées dans le cadre du projet de douze semaines. Les artisanes ont réalisé tables, lampes, paravents, paniers et créations originales, chacune dans une démarche de recherche personnelle. L’exposition sera présentée à Odanak jusqu’au 15 avril et se promènera ensuite dans la province pendant trois ans.

Pour plus de détails sur les créations des artisanes voyez l’édition papier du prochain Courrier Sud.

Voyez ci-dessous les photos du déroulement du projet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires