Nouveauté dans le décor de la récupération pour Bécancour Nicolet-Yamaska

Par superadmin

Dans l’univers de la récupération, indispensable mais souvent mal compris, il est important de mentionner que chaque article a une filière de récupération et, il incombe à chacun de vous de vous poser la question avant de jeter quoique ce soit à la poubelle comme « Y’a-t-il un endroit qui récupère ce genre matériau ? »

Pour le citoyen ou pour un groupe de personnes dans un milieu de travail, la réflexion est la même. C’est la quantité qui diffère et les méthodes à prendre pour les disposer. Dans la région de Bécancour Nicolet-Yamaska, vous êtes choyés, car il y a la Régie des déchets (RIGIDBNY) qui est dédiée aux citoyens tandis que le Défi, on recycle, projet qui consiste à sensibiliser les entreprises à faire leur gestion des matières résiduelles, est réservé au milieu économique. La grande majorité du temps, la réponse à cette question est positive.

À peu près 10% du poids total de ce que nous générons est qualifié de « déchet ultime », un déchet qui n’a pas de filière de récupération. Donc, le bac de récupération devrait être BEAUCOUP PLUS PLEIN que les ordures, est-ce que c’est votre cas? Voilà pourquoi la Régie des déchets a pris la décision de collecter la récupération chaque semaine et les ordures aux 2 semaines (d’octobre à mars seulement) à partir du 1er janvier prochain, pour refléter cette réalité. C’est une grande amélioration, pour l’environnement et pour votre portefeuille, puisque la récupération coûte beaucoup moins chère que l’enfouissement. La Régie gère la partie des taxes municipales dédiée à la collecte des déchets, donc vous économisez indirectement en récupérant plus. À cet effet, un mémo a été envoyé dans tous les domiciles de Bécancour Nicolet-Yamaska. Pour plus d’information, nous vous invitons à communiquer avec Madame Manon Poliquin au 819-294-2999, elle saura répondre à vos questions.

Pour les déchets ultimes, une bonne façon de ne pas les jeter est de trouver des alternatives à ne pas les produire, les acheter ou les utiliser. Plusieurs matières traitées ensemble sont souvent irrécupérables, mais séparément elles le sont ! Pour les produits plus complexes, il existe des spécialistes équipés pour séparer ces articles et revaloriser au maximum ces matières souvent précieuses et en quantité limitée. Le principe de récupération est très compréhensible. La nature est un très bon exemple avec le compostage, rien ne se perd, rien ne se crée.

Pour la récupération des piles, batteries, ordinateurs et autres articles communs, je vous réfère à la section documentation sur le site Internet de la RIGIDBNY, qui met régulièrement la liste des récupérateurs à jour. Le site est le suivant : http://www.rigidbny.com/recuperateurs. Vous pouvez également communiquer avec la RIGIDBNY au 819-294-2999 pour mettre à jour cette liste ou tout simplement si vous avez des questions sur la récupération.

Par contre, si vous avez un plan d’action dans votre milieu de travail, vous pouvez communiquer avec nous à la Chambre de commerce et d’industrie du Cœur-du-Québec au 819-294-6010.

Vous pouvez également suivre le Défi on recycle sur Facebook afin d’avoir de l’information pertinente sur la gestion des matières résiduelles et ce qui à trait aux gestes écoresponsables en entreprise.

http://www.facebook.com/defionrecycle

Nous vous remercions de prendre le temps de réfléchir sur l’avenir de notre planète et les petits gestes que vous pouvez poser dans votre milieu, c’est la responsabilité de chacun de nous.

Jean-Maxime Lemerise

Conseiller en gestion des matières résiduelles pour le «Défi on recycle»

Chambre de commerce et d’industrie du Cœur-du-Québec

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires