Chevreuil-lutin à St-François-du-Lac !

Photo de Stéphane Lévesque
Par Stéphane Lévesque
Chevreuil-lutin à St-François-du-Lac !
Le chevreuil-lutin de St-François-du-Lac. (Photo : Johanne Shooner)

BIOLOGIE. 26 mars 2019, Johanne Shooner s’adonne à deux de ses passions, la marche en forêt et la photographie de la faune centricoise. Ce jour-là, dans le rang Bois de Maska de Saint-François-du-Lac, la femme aperçoit une bête qui l’intrigue au plus haut point : un chevreuil se déplaçant lentement et dans l’incapacité de courir en raison de sabots ayant l’allure de pieds de lutin! L’effet-surprise passé, elle a photographié l’étrange animal. Foi de Johanne, il ne s’agit pas d’un poisson d’avril.

Tout aussi intrigué par l’allure singulière de ce chevreuil, Le Courrier Sud a contacté le Ministère de la Faune du Québec pour résoudre le mystère du chevreuil-lutin de Saint-François-du-Lac. À l’aide d’un biologiste de son ministère, Catherine Ippersiel, conseillère aux communications au gouvernement du Québec, nous a éclairés.

  • Les « sabots en lutin » (comme certains les nomment) ne sont pas très fréquents au Québec, mais le Ministère reçoit occasionnellement des signalements chez l’orignal, plus rarement chez le cerf de Virginie.
  • On connaît mal la cause de cette malformation de sabot, et il est impossible de poser un diagnostic sur la base de photo seulement, un examen de l’animal en laboratoire serait nécessaire pour y arriver.
  • Une des causes les plus probables est un mauvais positionnement du pied sur le sol. La kératine du sabot pousse en continu et lorsque l’animal se déplace, il use la kératine, de sorte que la forme et la longueur du sabot demeurent normales. Mais si l’animal ne pose pas son pied au sol normalement, le sabot ne s’use plus normalement, ou ne s’use plus du tout. Ce qui donne, après un certain temps, une forme et/ou une longueur anormale du sabot. Si une seule patte est atteinte, une blessure ayant causé une boiterie (ex : fracture de la patte) est possible.
  • Certains virus ou bactéries peuvent aussi entraîner des anomalies de sabots chez les cervidés (ex. : maladie hémorragique épizootique ou le Elk hoof disease), mais ces maladies n’ont pas été documentées au Québec.
  • Lorsque les quatre pattes sont atteintes, un problème de santé plus global doit être envisagé, par exemple, la fourbure chronique. Différents problèmes peuvent causer une fourbure chronique, mais le nourrissage artificiel est l’origine la plus probable. Le plus souvent, la fourbure est une conséquence d’un animal qui mange trop de carbohydrates dans son alimentation (typiquement du maïs grain). Il se produit alors une anomalie métabolique qui se répercute au niveau des quatre pattes, entraînant une usure anormale des sabots et l’apparition de sabots de lutin. Une déficience en cuivre dans l’alimentation peut aussi causer le même genre de problèmes.

Après le 26 mars, Johanne Shooner est retournée au même endroit pour retrouver le chevreuil-lutin, mais elle ne l’a pas revu.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Lise Joyal Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Me notifier des
Lise Joyal
Guest
Lise Joyal

Il y en a plusieurs tout près de la 132 (hier 77) dans un champs d ou il y a du soya non récolté à l automne juste dépasser nova bus