Chantier majeur en vue à Sainte-Sophie-de-Lévrard

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Chantier majeur en vue à Sainte-Sophie-de-Lévrard

SAINTE-SOPHIE-DE-LÉVRARD. Un chantier d’envergure est sur la planche à dessins de la municipalité de Sainte-Sophie-de-Lévrard. Les conduites d’eau du village seront entièrement refaites et une nouvelle station d’épuration verra le jour, si possible, en 2021.

La municipalité lancera les appels d’offres pour ces projets en avril. «En théorie, les travaux devraient se faire dès cet été, affirme le maire Jean-Guy Beaudet. C’est très gros. J’ai hâte de voir si on trouvera un entrepreneur et comment ça ira. Les soumissions seront-elles deux fois trop chères [en raison de la pandémie]? On n’en a aucune idée.»

Les estimations inscrites au plan triennal d’immobilisations de la municipalité s’élèvent à plus de 9,9 M$ pour le remplacement des conduites prioritaires et celui des infrastructures complètes du centre urbain. Évidemment, la municipalité recevra de l’aide financière gouvernementale pour la réalisation de ces travaux qui toucheront le rang Saint-Antoine Est et Ouest de même que les rues St-Pierre, Paquin, Tessier, Brunelle et les servitudes.

La municipalité en profitera pour refaire ses rues et ses trottoirs. «Cet été, le village ne sera peut-être pas à son plus beau, mais attendez de voir à l’automne!», sourit la directrice générale adjointe Julie Pellerin.

En ce qui concerne la construction de la nouvelle usine d’épuration, son coût dépasserait le cap du million de dollars. Elle utilisera une technologie de filtration membranaire. «Les plans sont faits», indique le maire, précisant que la nouvelle installation prendra place à la sortie du village, où se situe l’actuel bassin de décantation.

Une fois sa nouvelle station d’épuration en place, Sainte-Sophie-de-Lévrard pourra penser à du développement résidentiel et commercial. «Actuellement, ce n’est pas possible. On a un petit secteur avec quelques terrains disponibles. On aurait pu avoir des acheteurs il y a deux ans, mais on n’a pas le droit du tout de brancher des nouveaux citoyens. On était bloqué», souligne M. Beaudet.

En plus de rendre l’ajout de nouvelles résidences possible, le projet permettra à la municipalité de consolider ses services et d’en développer de nouveaux. «Ça aura un impact direct sur les projets futurs de la municipalité», évalue Mme Pellerin.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires