«C’est un mélange d’émotions, d’adrénaline et de cirque médiatique» – Jean-Patrick Millette à Tokyo

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
«C’est un mélange d’émotions, d’adrénaline et de cirque médiatique» – Jean-Patrick Millette à Tokyo
Jean-Patrick Millette (Photo : (Photo Stéphanie Paradis))

NICOLET. L’entraîneur d’haltérophilie Jean-Patrick Millette se remet tranquillement de ses émotions, lui qui a vu sa protégée Maude Charron remporter l’or mardi aux Jeux olympiques de Tokyo. Les trois derniers jours ont été fort occupés pour l’homme originaire de Nicolet, comme il le dit lui-même dans un message envoyé dans les dernières heures à l’équipe du Courrier Sud.

« On est 3 jours après la compétition de Maude et j’ai dormi un total de 10 heures en 3 jours! Ç’a été tout un 3 jours; un mélange d’émotions, d’adrénaline et de cirque médiatique. »

Il décrit son expérience olympique, jusqu’à maintenant, comme étant « assez intense ». « Elle a pris tout mon petit change », confie-t-il.  » Je ne pensais pas que notre histoire marquerait autant les gens et que tout le monde prendrait autant de plaisir à découvrir notre sport ou encore Maude. »

L’entraîneur est fier de son athlète et de lui-même, lui qui chemine à ses côtés depuis la fin de 2018 et qui, aujourd’hui, peut se targuer de l’avoir aidée à atteindre son objectif. « J’y ai donné tout mon coeur. C’est incroyable ce qu’on peut accomplir quand on fait les choses pour les autres et non pas pour nous ou notre égo », témoigne-t-il en toute humilité.

« J’espère que les jeunes auront envie d’essayer l’haltérophilie et j’espère que ce sentiment d’encouragement et d’unité que notre société démontre actuellement pourra perdurer. »

L’autre athlète sous son aile est Kristel Ngalem. Elle compétitionnera le 1er août. Elle pourrait terminer dans le Top-8 chez les 76 kg.

La vie au village olympique

Jean-Patrick Millette s’est envolé pour Tokyo avec la délégation canadienne le 16 juillet dernier. Le Nicolétain d’origine a d’abord pris quelque temps pour se remettre du décalage horaire et a ensuite profité des installations et des compétitions.

« Le village est incroyable et les mesures sanitaires sont impressionnantes et surtout respectées de tous les pays. On sent vraiment que les gens sont heureux et reconnaissants d’être ici. »

Un fait marquant? « La chaleur, c’est quelque chose ici! »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires