CEPSA Chimie Bécancour veut agrandir son parc de réservoirs

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
CEPSA Chimie Bécancour veut agrandir son parc de réservoirs
Les installations de Cepsa Chimie Bécancour. (Photo : courtoisie SPIPB)

BÉCANCOUR. L’entreprise Cepsa Chimie Bécancour, dans le Parc industriel et portuaire de Bécancour, souhaite construire un nouveau parc à réservoirs sur le terrain vacant situé à l’ouest de son usine existante afin de répondre à la demande tant auprès des clients actuels que chez de nouveaux clients aux États-Unis et au Mexique.

Le coût total du projet est évalué à 25 M$. Si l’entreprise est autorisée à aller de l’avant, il serait réalisé en deux ou trois phases, sur un horizon de 10 à 15 ans, sinon en une seule phase.

Ce parc comprendrait cinq nouveaux réservoirs, soit deux de benzène de 4 680 mètres cubes chacun, deux d’ABL de 4 540 mètres cubes chacun et un d’alpha-oléfines (AO) de 7 850 mètres cubes, pour une capacité d’entreposage additionnelle de 26 300 mètres cubes. Ils seraient aménagés dans une digue de rétention dont la capacité serait de 125% du volume du plus gros réservoir. Les trois matières (le benzène, l’ABL et l’AO) sont déjà utilisées par l’entreprise, mais le projet permettrait à Cepsa de produire différentes variétés d’ABL.

Par ailleurs, le benzène serait dorénavant transporté à Bécancour par navire à partir de la maison mère du Groupe Cepsa en Espagne. Le projet comprendrait donc l’ajout de deux conduites pour relier l’usine et le port de Bécancour. Une conduite permettrait l’acheminement du benzène du port de Bécancour à l’usine, tandis que l’autre permettrait d’acheminer l’AO reçu à l’usine par train vers le port de Bécancour.

Séance publique le 15 juillet

Le projet fera l’objet d’une séance d’information publique le 15 juillet prochain, à 19h30. En raison des mesures de distanciation sociale en vigueur, cette séance se tiendra sur Internet. Elle sera diffusée sur le site Web du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) et sur la page Facebook de ce même organisme. Les gens pourront poser leurs questions en direct à l’adresse courriel parc-cepsa-becancour@bape.gouv.qc.ca, par Facebook et par téléphone au 1 800 463-4732.

Les grandes lignes et enjeux du projet peuvent être consultés ici: Projet d’agrandissement du parc de réservoirs de Cepsa Chimie à Bécancour.

Le dossier complet est aussi disponible en version électronique dans le Registre des évaluations environnementales sous la responsabilité du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Les citoyens, les groupes, les municipalités ou les organismes qui souhaitent que le BAPE fasse un examen public sur les aspects sociaux, écologiques et économiques du projet ont jusqu’au 30 juillet 2020 pour faire une demande de consultation publique ou de médiation auprès du ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Pour savoir comment formuler cette demande, il suffit de consulter le site Web du BAPE.

Rappelons que la compagnie Cepsa Chimie Bécancour inc. est une entreprise pétrochimique qui opère une usine de production d’alkylbenzène linéaire (ABL) dans le Parc industriel et portuaire de Bécancour depuis plus de 20 ans.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des