Centre d’interprétation écomaritime: Nicolet ira en appel d’offres sous peu

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Centre d’interprétation écomaritime: Nicolet ira en appel d’offres sous peu
Les plans du futur Centre d'interprétation écomaritime ont été dévoilés en juillet 2019. (Photo : archives - Marie-Eve Veillette)

NICOLET. Une autre étape vient d’être franchie dans le dossier de la construction d’un centre d’interprétation écomaritime au parc de l’Anse-du-Port, à Nicolet. Lors de leur dernière rencontre, les élus ont donné le feu vert pour aller en appel d’offres public.

Par contre, avant de pouvoir procéder, ils devront attendre la réouverture de l’industrie de la construction de façon à pouvoir obtenir des soumissions, et avoir sous la main le certificat d’autorisation du ministre. «Nous avons eu des échanges et croyons que nous serons en mesure de répondre aux interrogations du ministère pour obtenir le précieux document», fait savoir le conseiller en communication de la Ville, Sébastien Turgeon.

Il admet que le dossier n’avance pas aussi vite que souhaité, mais qu’il est bien entamé. On se rappelle que le projet a dû être mis sur la glace quelques jours à peine après le dévoilement de l’esquisse, l’été dernier, en raison de la Zone d’intervention spéciale (ZIS) décrétée par Québec à la suite des inondations printanières. La ZIS imposait un moratoire sur la construction et la reconstruction de bâtiments situés dans son périmètre, qui incluait l’endroit où devrait être construit le nouvel attrait.

Or, dans les semaines suivant le décret, les municipalités ont pu faire revoir la cartographie de la ZIS, et Nicolet a été en mesure d’y faire retirer cette zone et quelques autres.

Maintenant, c’est la COVID-19 qui retarde la suite, mais les élus voient tout de même de la lumière au bout du tunnel.

Le centre d’interprétation écomaritime sera situé au bout du stationnement menant à la passerelle. Il aura une superficie de 115 mètres carrés et ressemblera un peu à un bateau. À l’intérieur, on y trouvera diverses utilités publiques accessibles à l’année, dont une buvette, des casiers, un banc, des toilettes et une salle d’exposition mettant en valeur l’histoire maritime et celle du fleuve Saint-Laurent, de même que la faune et la flore de l’endroit.

Sa construction coûtera entre 320 000$ et 350 000$. Elle sera financée à parts égales entre la Ville de Nicolet, le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada. Rappelons que le projet faisait partie du montage financier de 1,8 M$ associé à la réfection de la passerelle de l’Anse du Port.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires