Centre d’interprétation écomaritime: la construction se fera en 2020

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Centre d’interprétation écomaritime: la construction se fera en 2020
Le chalet de service actuel du parc écomaritime de l'Anse du Port, à Nicolet sera démoli cet automne pour permettre la construction d'un centre d'interprétation accessible à l'année. (Photo : Marie-Eve Veillette)

NICOLET. Mis sur la glace à peine quelques jours après son annonce, en raison de la Zone d’intervention spéciale (ZIS) décrétée par Québec, le projet de construction d’un centre d’interprétation écomaritime pourra finalement aller de l’avant à Nicolet.

On se rappelle que la ZIS imposait un moratoire sur la construction et la reconstruction de bâtiments situés dans son périmètre. Or, au cours de l’été, les municipalités touchées ont pu faire revoir le territoire ciblé par la ZIS. Cela leur a permis de retirer du périmètre certains secteurs, dont celui où sera situé le nouvel attrait nicolétain.

«On avait jusqu’au 19 août pour proposer des modifications [à la ZIS], rappelle la mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois. Dans l’arrêté ministériel du 26 août, le secteur où sera situé le Centre d’interprétation écomaritime a été retiré de la zone à la suite de nos démarches.»

La Ville doit maintenant refaire une demande de certificat d’autorisation au ministère de l’Environnement, puis aller en en appel d’offre. Elle prévoit toujours commencer la démolition du chalet de service actuel cet automne. En ce qui concerne le nouveau bâtiment, la construction commencera davantage au début de 2020.

«[La ZIS] a retardé le projet de deux mois minimalement, fait remarquer la mairesse. Pour la suite, tout va dépendre de la vitesse à laquelle on va avoir notre certificat d’autorisation du ministère. On souhaite une ouverture le plus tôt possible; idéalement en 2020, tout dépendant des délais qu’on rencontrera.»

Les plans restent les mêmes que ceux présentés en conférence de presse au début du mois de juillet. Ils proposent un bâtiment affichant un air de bateau et doté de diverses utilités publiques accessibles à l’année, dont une buvette, des casiers, un banc et des toilettes.

Une salle d’exposition mettant en valeur l’histoire maritime et celle du fleuve Saint-Laurent, ainsi que la faune et la flore de l’endroit, constituera la principale attraction de l’endroit.

Situé au bout du stationnement menant à la passerelle du parc écomaritime, le futur centre d’interprétation aura une superficie de 115 mètres carrés. Sa construction coûtera entre 320 000$ et 350 000$. Elle sera financée à parts égales entre la Ville de Nicolet, le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada.

Rappelons que le projet faisait partie du montage financier de 1,8 M$ associé à la réfection de la passerelle de l’Anse du Port.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des