«Ce qui me fait vibrer, c’est la matière elle-même»

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
«Ce qui me fait vibrer, c’est la matière elle-même»
Lucy Dandurand expose ses œuvres au CorridArt. (Photo : Marie-Eve Alarie)

ARTS VISUELS. Jusqu’au 31 mai, l’artiste-peintre Lucy Dandurand expose plusieurs tableaux de ses séries «Miroir» et «Réflexion» au CorridArt.

La Bécancouroise est fascinée par le mouvement de la matière et le jeu avec les textures. Un peu à la manière du Test de Rorschach, ses œuvres évoquent différentes choses en fonction de l’œil de celui qui le regarde. Certains y verront des papillons, d’autres décèleront des visages.

«Ce qui me fait vibrer, c’est la matière elle-même. La nature prend aussi une grande place dans mes créations. Ça m’inspire beaucoup. J’aime réinterpréter la nature d’une certaine façon», explique Lucy Dandurand.

En observant ses œuvres de près, on remarque un léger veinage, comme ceux d’une feuille, émerger de la peinture.

Le motif du papillon, qui est au cœur de cette exposition, se fait alors la métaphore d’un art impressionniste contemporain qui ne demande qu’à éclore pour virevolter dans cet espace entre rêve et réalité, où chacun est appelé à découvrir une part de son intimité.

«Pour moi, le papillon est une image inspirante. Ça a quelque chose de miraculeux. Ça fait référence à la vie et à la métamorphose», souligne-t-elle.

Pour arriver à ce résultat, elle a développé une technique qui recrée un effet miroir. «Je travaille jusqu’à ce que la toile me raconte une histoire. C’est à ce moment que j’accentue certains détails, jusqu’à ce que ça me fasse vibrer.»

«Mes œuvres et leur symétrie sont une partie de moi. Physiquement, je suis scindée en deux. J’ai eu un accident à l’âge de 16 ans et depuis, un côté de mon corps est paralysé. Je remarque que la symétrie dans mon travail est en quelque sorte une continuité de moi-même. J’étais droitière avant mon accident et c’est ce côté qui est paralysé. C’est pour cette raison que je crée sans pinceau. Cette technique me permet de ne pas avoir à utiliser ma main droite», raconte Lucy Dandurand.

Le CorridArt est un lieu d’exposition dédié à la relève artistique, situé dans les espaces occupés par Culture Centre-du-Québec (17 600 rue Béliveau, Bécancour). Le CorridArt est ouvert au public du lundi au jeudi de 8h30 à 16h30 et le vendredi de 8h30 à midi.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des