Caroline Proulx et Mélanie Joly prennent le pouls de l’industrie touristique

Photo de Rédaction - Le Courrier Sud
Par Rédaction - Le Courrier Sud
Caroline Proulx et Mélanie Joly prennent le pouls de l’industrie touristique
La ministre Mélanie Joly en compagnie d'Yves Zahra et de Caroline Fortin. (Photo : courtoisie - Tourisme Centre-du-Québec)

POLITIQUE. Au cours des deux dernières semaines, le Centre-du-Québec a accueilli les ministres du Tourisme des deux paliers gouvernementaux pour des rencontres de consultation qui contribueront à la mise à jour de la stratégie touristique tant au fédéral qu’au provincial.

Caroline Proulx, ministre du Tourisme du gouvernement Legault s’était d’abord rendue à Drummondville, le 22 février dernier, afin de questionner et écouter l’industrie touristique du Centre-du-Québec.

Cette dernière a invité les intervenants à se prononcer sur des enjeux comme la main-d’oeuvre, l’innovation, l’entrepreneuriat, les investissements, l’accès aux marchés (promotion, accueil, transport) et la connaissance stratégique.

Près de 70 représentants du tourisme se sont présentés au Centrexpo Cogeco Drummondville pour participer à l’exercice. Parmi les préoccupations qui en sont ressorties : les difficultés à recruter de nouveaux employés et les désavantages fiscaux pour certains groupes d’âge (ex : retraités), la possibilité de donner des avantages aux étudiants pour favoriser la rétention au-delà de la saison forte, la lourdeur administrative au sein de l’appareil gouvernemental (ex : demande de subvention), et plus de concertation régionale et provinciale, pour éviter de travailler en silos.

Puis, les 4 et 5 mars, Mélanie Joly, la ministre canadienne du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, accompagnée de son équipe, a sillonné la région en vue de consulter les intervenants touristiques.

Le 4 mars, la ministre Joly s’était arrêtée au Musée des Abénakis afin de discuter du tourisme autochtone avec les responsables du Musée, la communauté d’Odanak et les directions générales de Tourisme Autochtone Québec et de Tourisme Centre-du-Québec.

Le lendemain, elle a rencontré une quinzaine d’intervenants touristiques et acteurs de la MRC de l’Érable. La rencontre s’est tenue dans un lieu tout désigné, le Carrefour de l’Érable. Cette dernière visait à prendre connaissance des réalités régionales et des besoins des organisations touristiques.

Faisant preuve d’une grande écoute, la ministre a bien saisi les besoins qui ont été discutés en table ronde : le financement des festivals, les problématiques de main-d’oeuvre et les irritants fiscaux pour le recrutement d’étudiants, d’immigrants et des aînés, l’accessibilité en matière de transport, entre autres pour le tourisme international, et l’aide à la promotion de la destination.

«L’industrie touristique, au Québec et au Canada, profite de circonstances favorables. Nos entrepreneurs touristiques doivent tirer profit de cet élan. Au cours des dernières semaines, ils ont su profiter de la voix que nos ministres leur ont accordée en amorçant une tournée des régions. Au Centre-du-Québec, la croissance touristique est bien présente, et on reconnaît de plus en plus notre industrie comme un levier économique. Le renouvellement des plans stratégiques aux niveaux fédéral et provincial nous aidera certainement à aller plus loin encore», a souligné le directeur général de Tourisme Centre-du-Québec, Yves Zahra.

La ministre Caroline Proulx a rencontré les intervenants touristiques de la région.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des