Bloc Québécois: la gestion de la pandémie sera scrutée à la loupe, prévient Louis Plamondon

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Bloc Québécois: la gestion de la pandémie sera scrutée à la loupe, prévient Louis Plamondon
Question Period 14 mai Ottawa, ONTARIO, on 14 May, 2019. © HOC-CDC Credit: Bernard Thibodeau, House of Commons Photo Services

POLITIQUE. À l’issue du caucus présessionnel virtuel du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, chef du parti, et Louis Plamondon, président du caucus et député de Bécancour – Nicolet – Saurel, ont dévoilé les priorités des 32 élus bloquistes à l’aube d’une rentrée parlementaire plus que jamais marquée par la COVID-19.

«En plein confinement, la priorité du Québec et du Bloc Québécois est la gestion de la pandémie. Nous allons talonner Justin Trudeau pour qu’il assume sa responsabilité d’approvisionner le Québec en vaccins. Il devra enfin assumer sa responsabilité de gérer les frontières et les quarantaines. Il devra assumer sa responsabilité envers les aînés, qui sont les plus touchés par la pandémie et les moins soutenus financièrement. Il devra assumer sa responsabilité dans les difficultés vécues par le réseau de la santé du Québec et enfin hausser les transferts en santé. Parallèlement, nos élus continueront de proposer des solutions au déclin du français au Québec et de soutenir les valeurs communes des Québécois et leurs choix de société. Le Bloc Québécois sera fiable et fier pour le Québec », a déclaré M. Blanchet.

La rentrée du Bloc Québécois sera donc axée sur la gestion de la pandémie et l’identité québécoise. Son action sera centrée sur cinq priorités : l’approvisionnement en vaccins, le contrôle des frontières, le soutien aux aînés, la hausse des transferts en santé et le français.

Votes à distance : l’unanimité requise

Alors que les négociations se poursuivent entre les partis afin de reconduire le Parlement hybride, le Bloc Québécois estime que le gouvernement doit obtenir l’unanimité avant de mettre en place une application permettant le vote à distance.

« Nous sommes favorables à une application, qui rendra plus efficace le travail parlementaire. Mais les libéraux ne peuvent pas changer par simple majorité une règle du jeu aussi fondamentale que la manière dont se tiennent les votes. Ils doivent obtenir l’unanimité. Je leur demande d’enfin faire de véritables efforts pour rallier toute l’opposition en prouvant l’efficacité de l’application et en mettant de côté toute partisanerie préélectorale au profit du bon fonctionnement de la démocratie », a conclu M. Plamondon.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires