Bienvenue au Centre des arts populaires de Nicolet

Par Emilie Vallee
Bienvenue au Centre des arts populaires de Nicolet
Il y a dix ans, le Centre des arts populaire de Nicolet prenait en charge le Centre catholique. (Photo : Archives)

C’est aujourd’hui qu’avait lieu la présentation du tout nouveau Centre des arts populaires de Nicolet. Anciennement le Centre catholique, le bâtiment qui a été construit à partir des voûtes de l’ancienne cathédrale de Nicolet abrite maintenant une corporation qui a pour mission de promouvoir les arts et la culture.

Mis en vente il y a un an par la Corporation épiscopale catholique romaine de Nicolet, le Centre catholique a été acquis par un organisme sans but lucratif qui lui donnera des usages multiples. «De théâtre d’été à salle de danse, de salle de réception de mariages ou de funérailles à arène de lutte, de salon des métiers d’arts à école de Tai-chi, toutes les options sont ouvertes», affirme le directeur général, Bernard Brochu.

C’est d’ailleurs la prise de possession de ce lieu par le milieu qui en assurera sa survie. C’est pourquoi ceux qui désirent soutenir le centre sont invités à adhérer à la corporation en payant une cotisation annuelle qui a été fixée à 10$ pour les individus et à 100$ pour les commerces, industries et autres organisations. L’assemblée générale de fondation aura d’ailleurs lieu le jeudi 5 juin prochain à 19h30. La corporation souhaite atteindre les 150 membres d’ici l’assemblée générale. «J’avais la secrète intuition que les gens du milieu prendraient en main cette maison et je m’en réjouit», indique Mgr Raymond St-Gelais.

Une cure de rajeunissement

Avec ses cinquante ans bien sonnés, le bâtiment a bien besoin de quelques rénovations. Dans les plans, une réfection du système électrique et l’installation d’une herse d’éclairage et d’un système de ventilation sont prévus à très court terme. Ces travaux seront effectués avant la première de «Hiver rouge, l’épopée patriote», la pièce de la troupe Les Comédiens de l’Anse, présentée dès le 25 juin dans les murs du Centre des arts populaires. Par la suite, il est prévu de fermer chacune des arches par des cloisons rigides.

Tous ces travaux sont estimés à 100 000$ qui est donc l’objectif de la levée de fonds. Les catégories de donateurs s’échelonnent de participant (50$) à grands bienfaiteurs (20 000$), en passant par généreux donateurs (500$) et mécènes (1000$). Les individus ou organismes et institutions qui souscrivent à cette levée de fonds verront leur nom imprimé sur la grande voûte du vestibule pour une période d’au moins 10 ans.

Notons que la Ville de Nicolet fournit une subvention récurrente à l’organisme qui se chiffre à 40 000$ par an. «Ce bâtiment a une âme qui l’habite et je souhaite qu’il devienne un outil de notre développement», souligne le maire Alain Drouin.

Salle, locaux et services à louer

Le Centre des arts populaires consiste en une salle multifonctionnelle mais aussi en des espaces de bureau à louer et par une offre de services. Ainsi, il reste une vingtaine de bureaux disponibles pour location puisque trois sont déjà occupés par Les Comédiens de l’Anse, la FADOQ de Nicolet et LCR 2000. D’autres locaux sont également disponibles pour des locations sporadiques. Finalement, le centre peut offrir des services de gestion de dossier et de billetterie. Pour plus d’information, il suffit de communiquer avec le directeur général, Bernard Brochu au 819 293-4646.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires